Pêche : où pratiquer le surfcasting ?

La Fédération Nationale de Pêche (FNPF) recense de nombreux amateurs de pêche chaque année en France. Le surfcasting semble gagner en popularité.

La pêche, un sport très apprécié

Aujourd’hui, on compte plusieurs techniques de pêche qui varient selon le lieu de chasse et  du poisson que l’on souhaite attraper. En effet, les conditions météorologiques et les prises ne sont pas les mêmes si vous pêchez en mer ou en eau douce. La pêche est une passion dévorante qui en quelques décennies, a donné lieu à plusieurs compétions dans le monde. Appelés aussi « pêche sportive », ces concours réunissent des pêcheurs expérimentés ou amateurs le temps d’un week-end escapade. Il est possible de consulter les agendas des compétitions de pêche en France à tout moment. Une occasion pour partir seul ou en famille, voir des paysages somptueux tout en pratiquant votre passion.

Plusieurs techniques de pêche

En France, il existe plusieurs techniques pêche, dont ces trois-là : on cite la pêche au flotteur, la pêche à la mouche ou aussi le surfcasting. Quesaco ? Cet anglicisme très populaire chez les pêcheurs signifie “jeter dans la vague”. On comprend alors jeter l’hameçon dans la vague. Là où est la magie du surfcasting est qu’elle permet de pêcher plus facilement, peu importe votre niveau, à condition d’être bien équipé. Bien évidemment, il faut se renseigner un maximum sur le sujet avant de se lancer.

Comment pratiquer le surfcasting ?

S’il est tant aimé et pratiqué dans le monde, c’est parce qu’il existe plusieurs avantages au surfcasting. Le premier est que vous pouvez le pratiquer à n’importe quel moment de la journée, de nuit comme de jour. La plupart d’entre eux possèdent un scion plein phosphorescent ce qui facilite la pêche dans le noir. Deuxièmement, la longue canne d’en moyenne quatre mètres de long, facilite la prise de poissons au bord de l’eau, mais aussi à plusieurs mètres de distance. C’est cette polyvalence qui rend le surfcasting excitant.

Le matériel

Pour réussir à pêcher en surfcasting, il faut bien installer son matériel sur le bord du rivage. Vous devez être muni de votre canne, d’un moulinet surfcasting robuste, d’un support et bien sûr, d’appâts ! Plusieurs experts en pêche conseillent d’utiliser les vers (pour attirer les poissons carnassiers de type bars ou loup), les crustacés ou bien les mollusques. Pour briller lors de votre prochaine partie de pêche en amis, nous vous conseillons de vous munir d’une de ces cannes surfcasting.

Un équipement adéquat

Sur certains sites, il est par exemple possible de trouver une canne surfcasting adaptée à ce type de pêche, car les cannes ne sont pas les mêmes si vous pratiquez le surfcasting ou bien la pêche en kayak. Par exemple les cannes de surfcasting possèdent un manche antidérapant et elles ne pèsent que quelques grammes. Autre avantage, leur scion plein phosphorescent qui, comme expliqué précédemment, vous permettra de pêcher en pleine nuit, en toute tranquillité.

Où le pratiquer ?

Le surfcasting permet à ses amateurs ou professionnels de pêcher sur n’importe quelle plage de sable fin, de galets, de digue, et même de rochers sans trop de difficultés. Vous pouvez aller profiter d’une matinée de pêche au lac puis finir votre journée à la mer, sur les plages de Deauville par exemple. Cette disparité permet aux pêcheurs de s’adonner à leur passion n’importe où, à n’importe quel moment de la journée.

Comment le réaliser ?

Pour réussir à pêcher en surfcasting, le pêcheur doit d’abord préparer son hameçon avec un appât. Une fois que c’est fait, il doit lancer son hameçon à environ cent mètres de la plage pour atterrir derrière les vagues. Pour les plus expérimentés, cette distance peut s’allonger en atteignant les cent soixante mètres. Il est recommandé de pêcher en marée haute et à la tombée de la nuit. C’est à ce moment-là que la pêche sera plus fructueuse et propice à la découverte de certaines espèces de poissons. Au fil des saisons, vous aurez le plaisir de trouver plusieurs variétés de poissons comme la daurade royale, la limande, le loup, ou même encore la raie.

Quel poisson pêcher en hiver ?

À partir du mois de novembre, et tout au long de la période hivernale, certains poissons se font rares tandis que d’autres pointent le bout de leur nez. C’est le cas du merlan, un poisson qui se trouve dans la mer, au nord-est de l’Atlantique. D’ailleurs, il est très attendu ce mois-ci sur la côte française, dans les Hauts-de-France. Dès le mois de novembre et jusqu’au mois de février environ, les grands amateurs de pêches de la France toute entière pourront retrouver différentes espèces de poissons, autres que le merlan :

– De la lotte

– De la dorade

– Du bar

– De la roussette

– De la morue

– Du lieu

En clair, le surfcasting est une technique de pêche efficace, pratique et bien sûr, ouverte à tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents