Rachat d’or : est-ce le moment de vendre ?

Dans le but de satisfaire un besoin urgent d’argent ou pour d’autres raisons, vous pouvez décider de vendre l’or que vous possédez. Pour que l’opération soit rentable, il est important de savoir où vendre votre or. Mieux, l’opération ne sera un succès que si le prix de vente vous convient réellement et s’aligne sur les standards du marché. D’où la nécessité de réaliser une estimation de l’or dont vous disposez. Dans cet article, nous aborderons l’intérêt de l’estimation. Mais avant, il sera question des raisons qui pourraient motiver la vente de l’or et des potentiels acheteurs.

Pourquoi vendre son or ?

La vente de l’or est une opération qui peut être motivée par de nombreuses raisons. La principale est la situation actuelle de l’or sur le marché international. De fait, la valeur de l’or est à un niveau record. Pour preuve, le lingot d’or a atteint la barre historique des 55 630 euros début août 2020. Sur l’ensemble de l’année d’ailleurs, l’or a connu une hausse de 25 % en 2020, contre 19 % en 2019. Des chiffres de toute évidence ahurissants, sachant que sur ces périodes, la crise sanitaire sévissait encore, pendant que les tensions géopolitiques chino-américaines étaient toujours d’actualité.

À la faveur de cette situation nettement satisfaisante, le rachat d’or est actuellement une opération intéressante. D’ailleurs, si vous souhaitez plus d’informations sur le rachat d’or à Paris par exemple, vous pouvez vous renseigner auprès de spécialistes, dans l’éventualité où vous en disposeriez et que vous voudriez le céder. Le précieux métal jaune honore sa réputation de valeur refuge. Pour le vendeur que vous êtes, l’activité de revente d’or présente plusieurs avantages. Elle vous permet par exemple de répondre à un besoin urgent d’argent, ou de satisfaire votre volonté de recycler de vieux bijoux en or.

D’ailleurs, à l’échelle des investisseurs, la tendance est la même. Ils sont davantage enclins à investir dans l’or, au regard de la sécurité que promeut le cours actuel de l’or. Avec le cycle ascendant du prix de l’or actuellement, l’idée d’une plus-value conséquente sans prendre outre mesure de risque conforte (à raison) les investisseurs dans cette position. Les réserves mondiales d’or étant actuellement limitées, cette tendance est aussi bénéfique pour l’ensemble du marché de l’or.

de l'or avec des billets monnaie

Où vendre son or ?

Pour revendre votre or, vous avez plusieurs possibilités.

Les agences et les sites spécialisés

Les agences et sites spécialisés en rachat d’or sont des possibilités que vous avez si vous décidez de céder votre métal jaune. L’avantage d’une agence est que vous pourrez traiter avec une entité sérieuse, régulièrement enregistrée comme spécialiste de la vente et du rachat d’or.

Ces agences vous proposent une estimation précise, transparente et gratuite de votre or, afin que vous soyez sûr de vouloir le vendre. Elles offrent également l’avantage de la sécurité et la confidentialité de l’opération. Il en est de même des sites spécialisés qui proposent ces services. Cependant, assurez-vous de choisir un site fiable.

Les banques

Pour peu qu’elles proposent ces services, les banques sont des organismes vers lesquels vous pouvez vous tourner pour céder votre or. C’est dire que votre or, s’il est confié à une banque, sera vendu en bourse. Il faut cependant dire que cette option n’est pas sans inconvénient. Entre les frais d’expédition, les taxes et la possibilité que toutes vos pièces d’or ne soient pas admises sur les marchés (ce qui ne vous exonère pas des frais d’expédition), les contraintes liées à cette option ne sont pas négligeables.

Rachat d’or : quelles sont les étapes ?

Lorsque vous traitez avec des spécialistes du rachat d’or, l’opération se déroule généralement en quatre étapes :

  • la réalisation de tests pour connaître la composition de votre or ;
  • la pesée sur balance certifiée ;
  • la vérification du cours officiel de l’or sur le marché international selon la bourse de Londres ;
  • la confirmation de l’expertise et la proposition de rachat de l’or.

Évidemment, vous êtes associé à toutes ces étapes et présent quand elles se déroulent. L’objectif est de garantir l’authenticité de votre métal et la transparence de l’opération.

Par ailleurs, notez que selon les marchés, l’opération de rachat d’or peut porter sur les bijoux en or, les pièces et lingots d’or, les montres en or, l’or industriel, les débris d’or, les pièces en or abîmées, l’or dentaire, etc.

Rachat d’or : pourquoi faire une estimation ?

Si vous souhaitez vendre une de vos pièces, nous vous conseillons d’en faire expertiser la pureté. Dans les agences spécialisées, l’estimation est d’ailleurs systématique. Comme vous avez pu le constater en amont, ce n’est qu’à la suite de l’estimation que les spécialistes sérieux vous feront une proposition de rachat. L’objectif de l’estimation est de déterminer de façon très précise, la valeur de votre bien en or. Pour ce faire, les professionnels utilisent des technologies spécifiques.

L’estimation est le seul moyen de vous garantir une cession à prix juste. Elle vous évite d’être lésé et favorise une transaction rentable pour vous. Rapide, sécurisée, confidentielle et réalisée dans le respect de la législation applicable, l’estimation de votre précieux métal est une étape incontournable dans le processus de vente.

En fonction du type d’or dont vous disposez (objet en or, pièce en or, lingots d’or, etc.), il existe des protocoles spécifiques pour en déterminer la valeur. L’estimation peut ainsi nécessiter l’utilisation de l’aimant, les tests aux révélateurs, le test hydrostatique, etc. Toutes ces techniques n’ont qu’un objectif, déterminer la valeur réelle de votre or et vous faire une proposition de rachat au juste prix.

deux lingots d'or avec un graphique derrière

Revente d’or : quelle fiscalité ?

La revente d’or est une opération qui n’échappe pas à la fiscalité. Autant donc la maitriser pour éviter les surprises. Si vous disposez d’une facture d’achat de votre or, la plus-value réalisée après la vente sera taxée à hauteur de 36,2 %, inclusion faite des prélèvements sociaux, après un abattement de 5 % l’an, dès la troisième année de détention. C’est dire qu’après 22 ans de détention, la plus-value est entièrement exonérée.

Si en revanche vous n’avez pas de facture, la fiscalité applicable est plus contraignante. En effet, le montant de la revente fait l’objet, prélèvements sociaux inclus, d’une taxe de 11,5 %. Remarquez bien que l’impôt s’applique sur le montant de la vente et non sur la plus-value réalisée suite à l’opération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents