Levée de fonds à 4,8 milliards : la croissance fulgurante des startups

4,8 milliards d’euros : c’est le montant total des levées de fonds effectuées par les startups françaises au cours de ce premier trimestre 2022. D’année en année, les chiffres ne cessent de grimper, dévoilant l’intérêt croissant des Français pour l’entrepreneuriat et celui des investisseurs pour le développement des entreprises les plus innovantes. Qu’est-ce qu’une levée de fonds ? Pourquoi en réaliser une ? Une levée de fonds est-elle vraiment nécessaire pour développer son entreprise ? Zoom sur les startups françaises et sur le phénomène intarissable des levées de fonds.

4,8 milliards d’euros : une levée de fonds record en 2022

Depuis quelques années, le montant des levées de fonds ne cessent d’augmenter. Au premier trimestre 2022, on enregistre un nouveau record : 4,8 milliards d’euros ont été octroyés par les investisseurs. Un phénomène d’ampleur qui atteste de la volonté toujours croissante des Français à entreprendre. Côté investisseurs, la levée de fonds, notamment sous forme de crowdfunding, est devenue la norme. Soutenir les entreprises montantes et les entreprises innovantes, voici le pari de ces nombreux actionnaires.

Avec le réchauffement climatique, de plus en plus de startups souhaitent faire évoluer le marché de l’écologie en proposant de nouvelles alternatives. Dans un contexte économique difficile, les petites entreprises peinent à trouver un financement et à se développer. Un problème auquel la levée de fonds peut répondre rapidement et efficacement. Et pour cause : le système ne présente que des avantages. Il n’y a que très peu de barrières à l’entrée et les sommes dont l’entreprise est bénéficiaire sont bien souvent conséquentes.

Levées de fonds : le financement préféré des startups

La levée de fonds n’est pas un passage obligatoire pour les entrepreneurs. D’autres moyens de financement existent pour développer sa société, comme le crédit, le microcrédit, les concours, les incubateurs, les aides de la Région, etc. La plupart d’entre-elles sont cependant réservées aux entreprises innovantes, généralement dans les domaines de la tech, de la santé, de la sécurité et de l’écologie, d’où l’utilité de réaliser des levées de fonds.

Qu’est-ce qu’une levée de fonds ?

Une levée de fonds consiste à octroyer une part de son entreprise à des investisseurs. Ces derniers bénéficient d’actions et d’une prise de participation au capital social de l’entreprise, en échange d’une certaine somme allouée à l’entreprise. Les levées de fonds s’adressent principalement aux business innovants et à fort potentiel. Les investisseurs s’intéressent, quant à eux, aux entreprises les plus prometteuses, dans l’objectif de réaliser une plus-value sur la revente de leurs titres.

Quand réaliser une levée de fonds ?

Comme évoqué précédemment, une levée de fonds n’est pas une obligation pour les entreprises naissantes. Une levée de fonds ne doit être envisagée que lorsque la situation l’exige. Autrement dit, que lorsqu’elle est vraiment nécessaire au développement de l’entreprise. Il s’agit en général de répondre le plus vite possible à la croissance fulgurante de l’entreprise pour lui permettre de suivre au niveau technique (équipement), au niveau de la main d’œuvre (embauche de salariés) ou dans la mise en place d’un projet d’envergure.

La levée de fonds n’est pas une décision qui se prend à la légère. En intégrant des investisseurs dans le capital social de l’entreprise, les associés fondateurs acceptent de diminuer leur part dans la société, au profit des actionnaires. Cela signifie qu’ils auront moins de poids à l’assemblée, moins de plus-value en cas de cession et moins de dividendes. Au regard de ces éléments, on peut donc conclure que la levée de fonds ne doit être effectuée que lorsque le potentiel de développement de l’entreprise est en mesure de compenser ce manque à gagner.

Les différents types de levées de fonds

Il existe deux types de levées de fonds. Elles peuvent être utilisées toutes les deux par une même entreprise, selon ses besoins et sa situation :

– La levée de fonds pour mettre en place un projet.
Ce type de levée de fonds, que l’on appelle également « capital amorçage », consiste à financer le démarrage de son activité, le lancement d’un produit ou d’un service. Généralement, cette levée de fonds n’est pas la plus élevée. L’entreprise n’en est qu’à son balbutiement, les investisseurs se montrent alors très frileux.

– La levée de fonds pour développer un projet.
Appelé aussi « capital développement », ce type de levée de fonds permet de financer la croissance de l’entreprise. Elle sert généralement au recrutement massif des équipes, à la communication auprès des clients et à l’amélioration des produits et services de l’entreprise. Ces levées de fonds sont beaucoup plus importantes qu’en capital amorçage.

Les avantages et les inconvénients de la levée de fonds

La levée de fonds présente de nombreux avantages, parmi lesquels :

– L’apport de nouveaux fonds qui n’ont pas à être remboursés. Il s’agit d’un apport en capital.

– La possibilité de bénéficier de l’aide des investisseurs et de leur réseau, au-delà des fonds alloués.

– L’accessibilité du crowdfunding et autres plateformes dédiées à la levée de fonds.

Mais elle présente également quelques inconvénients :

– La dilution des parts des associés, au profit des investisseurs.

– La diminution des droits des associés dans la société.

– La différence de vision pour l’entreprise entre les associés et les investisseurs. Une potentielle source de tensions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents