Ecrire à l'ordinateur

Comprendre la différence entre les emails CC et les emails CCI

La rédaction d’e-mails est pleine de subtilités parmi lesquelles se perdre lorsque l’on ne saisit pas certains termes techniques. La confusion la plus commune réside certainement dans la distinction entre emails CC et CCI. Qu’en est-il en pratique ?

Une nuance dans le choix des destinataires

Chaque fois que vous écrivez un mail, vous avez le choix entre trois types de destinataires :

  • A (qui désigne les destinataires premiers)
  • CC (qui précise les personnes à mettre en copie du mail – dit aussi copie carbone)
  • CCI (destinataires en copie cachée – ou copie carbone invisible)

Si cela ne vous évoque rien, ce n’est pas grave, tout va être détaillé dans la suite.

Email à un destinataire principal : A

Il s’agit du cas le plus facile à appréhender. Vous devez penser en termes de hiérarchie : le champ A permet de désigner qui sont les personnes les plus importantes pour la réception de votre message. Ils sont ceux pour lesquels vous écrivez initialement, et qui seront concernés par la lecture de l’email.

L’erreur commune est d’indiquer deux ou davantage de personnes dans le champ A sans préciser qui doit agir en premier et traiter votre demande. Puisque le mail a été reçu par beaucoup d’individus, aucun ne va se sentir impliqué une fois terminée la lecture. Or, ce n’est certainement pas votre objectif.

Email à un destinataire en copie : Cc

Le « cc » signifie « carbon copy », un terme anglais traduit par « copie carbone », et inspiré par les feuillets de papier carbone utilisés autrefois pour disposer d’une copie des documents officiels. Si l’usage est aujourd’hui marginal en Europe et en Occident, il subsiste ailleurs dans le monde et à travers ce champ destinataire.

Concrètement, il s’agit de l’emplacement du mail où vous précisez tous les destinataires qui recevront une copie du mail envoyé. C’est typique des cas où une personne tierce doit être tenue informée d’une décision ou d’une action en passe d’être accomplie, sans avoir pour autant à se mêler de réagir au message.

La situation est courante en entreprise. Prenez l’exemple l’un email à envoyer pour faire le point avec un collègue et votre chef suite à une réunion : si c’est au premier d’agir en fonction de ce qui a été dit, et que le second désire simplement être notifié des évolutions futures, alors le collègue doit être en destinataire A et le chef en destinataire Cc. Chacun est alors informé que l’autre a reçu le même message.

Destinataire en copie cachée : CCI

Il s’agit du champ le plus litigieux des trois, puisqu’il permet d’ajouter des destinataires sans que les personnes en A et en Cc en soient informées. Un destinataire inscrit en Cci obtiendra ainsi une copie cachée du mail : c’est le principe de la « copie carbone invisible ». Personne, hormis lui et l’auteur du mail ne saura qu’il y a eu copie. En prime, il est tout à fait possible d’ajouter autant de destinataires que vous le désirez : aucun d’entre eux n’aura connaissance des autres. Le message peut donc être diffusé avec une relative discrétion hors du cadre classique dès son envoi, sans devoir le retransmettre ou le partager.

Ce champ sert essentiellement dans deux cas de figure. Lorsqu’on rédige un mail commercial à l’intention de tous ses clients, on fait en sorte que ceux-ci se croient les seuls à le recevoir même s’il s’agit d’un envoi massif et simultané. On doit alors mettre sa propre adresse dans le champ A et sa mailing list au complet dans le champ Cci. Le gain de temps, pour la communication, est non négligeable.

Dans un autre registre, le Cci permet de montrer à des tiers certaines situations tendues grâce aux échanges, à l’insu de la personne avec laquelle on est en conflit. C’est une approche discrète qui, malheureusement, est régulièrement décriée comme étant fourbe.

Questions fréquentes sur l’emailing

Beaucoup d’interrogations relèvent de la logique. Si vous vous demandez pourquoi on ne peut pas utiliser uniquement le champ Cci, c’est parce qu’il est impossible de constituer une copie d’un email s’il n’y a pas, au préalable, un email originel à dédoubler. Comme cela a été dit plus haut, l’astuce est alors de se définir en tant que destinataire principal.

Les champs Cci et Cc sont invisibles ? C’est normal, il s’agit d’un paramétrage par défaut commun à la majorité des messageries informatiques. Pour les afficher, il faut souvent soit cliquer sur le champ, soit sur un volet « Options ».

Différence Cc et Cci

Désormais, vous connaissez la distinction entre les trois types de destinataires de votre service de messagerie. De nombreux ouvrages et sites permettent d’en apprendre davantage pour le cas où le contenu et le format de vos emails revêt une importance cruciale pour votre activité professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *