Comment choisir le voltage idéal pour votre e-cigarette ?

Une cigarette électronique propose plusieurs modes de fonctionnement dont le réglage du voltage, alors lequel est-il conseillé de choisir pour un confort de vapotage ? Une fois ce mystère résolu, nous vous aiguillerons au mieux dans le réglage de votre cigarette électronique et ainsi obtenir la vapeur qui vous correspond le mieux.

Qu’est-ce que le voltage variable ?

Dans le monde de la vape, les volts correspondent à une puissance fixe déterminée par l’accu que vous utilisez et qui aura un fonctionnement entre 3,3 V et 4,2 V. L’avantage des volts est que cela réduit les risques de vous tromper en montant trop en température votre résistance lors du paramétrage de la vapoteuse. Votre réglage pourra être utilisé avec la grande majorité des résistances ou coils en stock dans les magasins de cigarettes électroniques.

Si vous faites le choix de vaper avec une box en volt, il s’agit du type d’unité le plus utilisé et le plus intuitif pour trouver la parfaite plage d’utilisation, comparativement au wattage. Il est donc facile de choisir directement le bon paramétrage pour que votre résistance puisse avoir la vie la plus longue possible et que vous puissiez vaper sans goût qui parasite votre expérience. Le voltage est une valeur fixe très peu variable. Il est compliqué de se tromper dans le paramétrage de la puissance de ce dernier.

Généralement, on commencera par sélectionner 4 V qui est, soit dit en passant, la valeur la plus standard, correspondant à la puissance qu’un accu peut délivrer en tension. Par la suite et au gré de vos envies, il vous suffira de légèrement varier cette valeur de voltage à l’aide des boutons de votre cigarette électronique pour obtenir la puissance qui vous convient le mieux. Vous l’aurez compris, le voltage est variable selon vos préférences. Plus d’informations sur Espace Eco Chanvre, le portail CBD et cigarette éléctronique.

Le voltage variable va permettre de réguler la tension de sortie (volts), et de plus ou moins chauffer la résistance en fonction. L’intérêt est de pouvoir avoir de bonnes sensations de vapotage qui ne soient pas influencées par le pourcentage de batterie de la cigarette électronique. Le voltage variable proposé sur les batteries de vapoteuses ne s’arrête pas là. II permet également de dépasser la tension maximale des batteries (4.2V) et de fournir des tensions allant jusqu’à 6 volts selon les modèles.

Le deuxième avantage des batteries à voltage variable est de pouvoir s’adapter parfaitement à la résistance qui se trouve sur le clearomiseur. En effet les clearomiseurs sont communément proposés avec des valeurs différentes de résistance (ohms), de 1.5 ohms jusqu’à 2.8 ohms. Plus la valeur sera élevée moins le courant passera et de cause à effet moins le fil résistif chauffera. Pour correctement comprendre l’interaction entre voltage et résistance, il faudra tout simplement se souvenir de deux formules simples.

Le calcul du voltage nécessaire

La formule magique est P = U x I et U = R x I

Les trois valeurs qui nous intéressent sont la tension (volt), la résistance (ohm) et la puissance (watt). Nous utilisons donc ces deux formules pour en obtenir une troisième qui est la loi d’ohm: P = U x U / R, P la puissance, U la tension et R la résistance.

Avec une résistance de 2,8 ohms sur une batterie à 3.6 volts cela fait :

P = (3,6 x 3,6) / 2,8 = 4.63 watts

Si vous changer de résistance et que vous souhaitez conserver les mêmes sensations de vapotage, vous devrez changer le voltage de manière à garder la même puissance en watts.

Le voltage variable permet donc de s’adapter aux différents clearos, qui sont le réservoir plus la résistance. Pour ne pas faire de calculs, il existe le wattage variable qui permet de régler le nombre de watts pendant que la batterie se charge de régler automatiquement le voltage selon la résistance utilisée.

Pour ce qui est des mods mécaniques, c’est légèrement plus compliqué, car ils n’intègrent aucune électronique donc aucune fonction de réglage. Il vous sera malheureusement impossible de choisir le voltage. Pour fonctionner correctement, ce mod mécanique prend directement sa puissance grâce à l’accu pour pouvoir alimenter l’atomiseur ou le réservoir. Vous pourrez donc bénéficier d’une puissance dégressive de 4,2 V à 3,3 V. Ce n’est que par vérification manuelle que l’on peut savoir la capacité restante de l’accumulateur.

Le mode méca est donc conseillé au vapoteur expérimenté qui connaît sur le bout des doigts le fonctionnement de son kit/matériel et sachant exercer le montage de coil ; les mêmes pointilleux qui fabriquent leur produit en DIY en associant base, nicotine et arôme concentré afin d’obtenir un liquide entièrement personnalisé. Toutefois, attention à certains liquides DIY qui pourraient nuire considérablement à votre santé, veuillez donc porter une attention toute particulière sur les composants utilisés pour ce dernier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents