Trader

Bourse : faut-il miser sur les ETF ?

Les Exchange Traded Funds (ETF) sont des fonds d’investissements formés d’actions et d’obligations venant de plusieurs entreprises, ou d’obligations de plusieurs États. Leur gestion est passive : les ETF sont destinés à répliquer un indice boursier en suivant fidèlement son évolution, à la hausse comme à la baisse. Encore peu connus du grand public, ils ont pourtant été introduits en Europe pour séduire les particuliers.

Investir dans les ETF

Ces fonds côté en Bourse sont soumis à la réglementation européenne des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM). Ainsi, les souscripteurs sont protégés par les mêmes règles que les sicav (société d’investissement à capital variable) ou fonds communs de placement classique. Contrairement aux fonds traditionnels, qu’on obtient uniquement via une souscription à cours inconnu, les ETF sont cotés en bourse et peuvent être achetés comme une action.

Investir dans des ETF permet d’acquérir un rendement supérieur à celui produit par les placements sans risque. Par contre, votre capital n’est pas garanti et le risque pris concernant des possibles pertes est généralement à la hauteur du rendement espéré. Par rapport aux fonds traditionnels, les ETF nécessitent moins de frais : leur gestion est passive, par conséquent, elle demande moins de ressources.

Les ETF sont des produits dont la mécanique peut vite être comprise par les particuliers et peu coûteux. En règle générale, ils sont même plus performants que la moyenne des fonds traditionnels. Ils sont adaptés à des investisseurs qui ne souhaitent pas passer du temps à chercher des fonds qui battent régulièrement leur indice de référence. Un ETF permet aussi d’avoir une visibilité complète sur ce dans quoi vous investissez, alors que les fonds actifs peuvent changer de stratégie. Attention cependant au « tracking error », soit la marge d’erreur par rapport à l’indice dupliqué.

ETF physique ou synthéthique

Les ETF peuvent être dits « physiques », ces ETF répliquent la performance d’un indice en investissant dans ses composants et ils sont gérés comme des fonds indiciels traditionnels, ou alors ils peuvent être « synthétiques », les titres ne sont pas détenus en direct. Ils investissent dans d’autres actifs puis échangent la performance de ce panier contre celle de l’indice recherché. Le portefeuille « synthétique » est donc construit sur la base de produits dérivés (swaps, contrats à terme, etc.).

Miser sur l’ETF aurifère

Si vous choisissez de miser sur l’ETF, il faut savoir que dans ce contexte particulier d’augmentation des dettes publiques suite à la crise sanitaire, les investisseurs se sont massivement tournés vers les actifs réels comme l’or. Plus de 1 000 tonnes d’or ont été acquises par les ETF depuis le début 2020 : les flux d’achats du métal jaune par les fonds cotés (ETF) indexés sur l’or ont atteint un niveau record de 1 003 tonnes métriques sur les 9 premiers mois de 2020, et ils sont en hausse ininterrompue depuis 10 mois, selon le Conseil Mondial de l’Or (CMO). Les actifs détenus par les ETF sur l’or ont atteint fin septembre un nouveau record de 3 880 tonnes métriques d’or, correspondant à 235 milliards de dollars d’actifs sous gestion.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *