Respiration

Toulouse : à la recherche d’une solution pour purifier l’air

La ville de Toulouse est en train d’expérimenter de nouveaux mobiliers urbains qui seraient capables d’aspirer la pollution et de rejeter l’air pur. Sous forme d’arbre artificiel, ce nouvel objet urbain pourrait être utilisé dans les années à venir. D’autres projets similaires, avec pour objectif de purifier l’air de nos villes, sont notamment en cours de réflexion.

Toulouse expérimente une nouvelle manière de purifier l’air

Au vu de la quantité des polluants dans l’air, respirer mieux avec un purificateur à filtre a prouvé son efficacité au sein des logements au fil des années. Que ce soit en ville ou dans nos intérieurs, la qualité de l’air est un sujet qui aspire à trouver de nouvelles solutions. Une start-up toulousaine teste actuellement un mobilier urbain qui pourrait permettre de lutter contre la pollution extérieure. Sous forme d’arbre artificiel, ce nouvel objet urbain pourrait être utilisé, en zone urbaine, dans les années à venir. Cette nouvelle génération d’épurateur d’air intégrerait des microalgues permettant d’éliminer le co2. Il s’agit du même principe que les plantes lorsqu’elles rejettent de l’air pur.

Implantée à Toulouse, une société serait donc sur le point de réaliser un mobilier urbain en mesure de régénérer environ 200 000 m3 d’air en l’espace d’une année. Cet objet novateur serait en capacité de capturer la même quantité de carbone que cent arbres. L’expérience devrait donc se poursuivre jusqu’au printemps prochain.

Comment optimiser la qualité de l’air chez soi ?

La pollution intérieure est un sujet sensible. Elle peut avoir un impact négatif sur la santé. Il est donc indispensable de veiller à la qualité de l’air chez soi. D’après des études, la pollution intérieure serait plus importante que celle présente à l’extérieur. La qualité de l’air dans les intérieurs aspire à chercher sans relâche des moyens pour enrayer les polluants néfastes pour notre organisme. Pour lutter contre la pollution dans les maisons ou dans les appartements, aérer les lieux est un geste à effectuer plusieurs fois par jour.

D’après une étude menée par l’ANSES, un grand nombre de décès serait, en effet, liés à la pollution intérieure. Les polluants peuvent provenir de meubles de la pièce, mais aussi des bougies. La qualité de l’air intérieure peut aussi davantage se dégrader à cause du tabac ou bien des produits utilisés pour le ménage et le bricolage. D’autres substances chimiques et produits sont également à bannir, comme la fumée de la cigarette, les insecticides, mais aussi, les pesticides. La localisation et l’humidité sont source de pollution qui peuvent impacter la qualité de l’air des intérieurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *