Sommeil : solutions contre une fatigue qui touche 58 % des Français

La fatigue : voici la principale préoccupation des Français après 21 mois pandémiques difficiles. Ainsi, selon un sondage mené par Ipsos-Fondation Jean-Jaurès, l’épuisement arrive en tête des sentiments dominants actuellement avec 17 %, devant l’inquiétude et l’incertitude. Selon les professionnels de la santé, les Français dorment peu et mal, avec des nuits de 6 h 42 en moyenne, soit une heure et demie en moins qu’il y a trente ans. Loin d’être une fatalité, le corps médical rappelle aux Français que de nombreuses solutions existent pour reprendre pied et améliorer son sommeil.

Du salon au bureau : un retour à la vie active difficile

Alors que le froid et la cinquième vague épidémique envahissent le pays, de nombreux Français évoquent leurs difficultés à trouver le sommeil depuis maintenant 21 mois. Selon un sondage effectué par Ipsos-Fondation Jean-Jaurès, la fatigue est le sentiment prédominant des personnes interrogées avec 17 % des sondés. Les multiples confinements et épisodes de télétravail ont amené la population à s’isoler et à se sédentariser, ceci provoquant peu à peu un manque de vitalité, une vie déréglée et au bout du compte, de nombreuses insomnies. La pandémie a également amené son lot d’inquiétudes et d’incertitudes face aux problématiques de l’avenir, des sentiments négatifs débouchant sur des nuits agitées.

Si la crise sanitaire est sans nul doute en cause dans la fatigue générale d’une population toute entière, elle semble toutefois n’être qu’un révélateur d’un mal qui touche les Français depuis déjà fort longtemps. Selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance, 58 % des Français affirment être touchés par des problèmes de sommeil depuis six ans ou plus. Des médecins déclarent que la population dort peu et mal, avec des nuits de 6 h 42 seulement en moyenne, soit une heure trente de moins qu’il y a trente ans. Face à ce constat, les autorités de santé incitent les Français à prendre quelques précautions. Régulation des écrans, reprise d’activité physique ou changements d’habitudes alimentaires, des solutions simples, applicables par tous, permettent à tous les foyers de pouvoir reprendre leur vie en main.

Comment dormir plus et mieux ?

Nous dormons peu et mal. Ce constat établi, il convient désormais de faire quelques efforts pour pouvoir améliorer sa situation. Le manque de sommeil retentit sur tout le quotidien. Nous rendant moins alertes, la fatigue fait perdre en concentration et provoque une diminution des performances au travail. Les interactions sociales sont elles aussi impactées, car il est beaucoup plus difficile de vivre l’instant présent et de profiter d’une soirée lorsque toutes ses pensées sont dirigées vers la chambre à coucher. Par ailleurs, le manque de sommeil peut représenter de nombreux dangers lorsque l’on exerce un métier à risques ou lors des trajets en voiture effectués. Dans la plupart des cas, lorsque l’insomnie n’est pas liée à une maladie chronique, de simples astuces peuvent permettre de maximiser ses chances de trouver le sommeil, parmi lesquelles :

– Opter pour le silence et l’obscurité : pour pouvoir dormir convenablement, il faut commencer par occulter la lumière avec les stores et rideaux de sa chambre. L’obscurité stimule la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. Par ailleurs, exit les bruits parasites ! Il n’y a rien de pire que les tic-tacs des montres pour nous empêcher de dormir. Lorsque son conjoint ronfle ou parle pendant la nuit, les boules Quiès peuvent être la solution.

– Pas d’écran avant d’aller se coucher : les professionnels de santé ne cessent de le répéter, mais il n’est pas facile de se tenir à cette règle. Pourtant, les écrans ont bel et bien un effet néfaste sur notre cerveau. La lumière bleue lui fait croire qu’il fait encore jour, l’excite et l’empêche de développer cette fameuse hormone du sommeil : la mélatonine. Il est donc conseillé de stopper toute activité sur écran au moins une heure avant d’aller se coucher.

– Du sport oui, mais pas le soir : Il est important de reprendre des activités physiques pour favoriser le sommeil le soir venu. Cependant, le sport n’est pas conseillé lorsqu’il est pratiqué juste avant la nuit. En effet, les exercices physiques réveillent les muscles et empêchent de bien dormir.

Congrès du sommeil : les professionnels de santé incitent les Français à faire attention

Comme chaque année, le Congrès du sommeil s’est tenu à Lille les 24, 25 et 26 novembre. L’occasion pour de nombreux professionnels de santé de faire un point sur les problèmes rencontrés dans leur cabinet au cours de l’année 2021, et pour de nombreux patients de trouver des réponses à leurs questions.

Ainsi, selon Marie-Pia d’Ortho, membre du conseil scientifique de la SFRMS, la raison principale du manque de sommeil général des Français est l’exposition excessive aux écrans. La lumière du téléphone, proche de l’œil, a un effet direct sur la régulation de l’horloge biologique interne. La deuxième raison évoquée est sans surprise la pandémie, qui a eu un effet stressant et isolant sur nos vies, provoquant davantage d’activités sédentaires et décalant ainsi un peu plus nos cycles et notre sommeil. Selon la spécialiste, 90 % des problèmes de sommeil pourraient être réglés avec du bon sens et des conseils bien avisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents