Salon Nautic : les passionnés de navigation se donnent rendez-vous

Du 4 au 12 décembre, Versailles ouvre sa porte au Salon Nautic de Paris. L’occasion pour tous les passionnés de navigation de découvrir les dernières nouveautés et pourquoi pas, de faire une belle acquisition. Le domaine nautique, longtemps boudé par le grand public, semble désormais regagner le cœur des plus terre-à-terre d’entre nous. Entre hausse des ventes et nouvelle génération de moussaillons, zoom sur le Salon Nautic de Paris et sur le récent succès rencontré par les acteurs du marché nautique français.

À la découverte du Salon Nautic de Paris

La Porte de Versailles à Paris, accueille durant neuf jours le Salon Nautic. Du 4 au 12 décembre, les passionnés de sports nautiques et de navigation se retrouvent lors de cet évènement pour discuter avec les exposants, partager leur goût pour le nautique et repérer quelques bons plans. Chaque année, le Salon Nautic permet de rassembler plus de 150 000 visiteurs. Novices, curieux ou professionnels aguerris, tous sillonnent les 130 000 m² d’expositions pour s’informer, découvrir et trouver la perle rare. Avec plus de 1 000 embarcations mesurant de 2 à 18 mètres, impossible de ne pas trouver chaussure à son pied ! Parmi les différents produits, les plaisanciers pourront retrouver des voiliers, des bateaux à moteur, des équipements de navigation, mais également des propositions de destinations et des séjours à effectuer grâce à des offres de location de bateau. Pratique et accessible, cette dernière permet de découvrir un pays sous un autre jour sans avoir forcément besoin de posséder un permis bateau.

Des professionnels du secteur nautique sont présents sur les lieux, l’occasion pour les visiteurs d’en apprendre plus sur la navigation et sur l’expérience vécue de leur longue traversée. Au programme, de multiples conférences et animations. Les visiteurs ont ainsi la possibilité d’assister à des remises de prix pour les différentes courses ou même de visionner des courts-métrages dédiés à la mer et au nautisme. Par ailleurs, il est important de préciser que l’évènement ne réunit pas que des marques françaises, puisque les exposants du Salon Nautic de Paris proviennent chaque année de 25 pays. La manifestation est donc d’ampleur internationale.

Hausse des ventes de bateaux, un marché en pleine expansion

Alors que le marché du nautique a connu des moments difficiles au commencement de la crise sanitaire, les leaders mondiaux du secteur voient de nouveau leur carnet de commandes se remplir. En effet, depuis le début d’année 2021, la demande est à la hausse et les ventes explosent. Un nouveau record est d’ailleurs en passe de voir le jour, le taux de croissance étant pour l’instant à hauteur de 7 %. L’ampleur du phénomène est telle que certains fournisseurs sont en rupture de stock et que de nombreux vendeurs se voient obligés de freiner les commandes, faute d’approvisionnement.

Les petits bateaux, dits dayboating, sont ceux qui rencontrent le plus de succès depuis la sortie du confinement. Longtemps boudées, les activités nautiques sont désormais synonymes de liberté pour tous ces foyers qui en ont été longtemps privés. Juste derrière les dayboating, les bateaux à voiles, à moteur, à monocoques et à multicoques se portent également à merveille. Les carnets de commandes ne cessent d’augmenter avec des livraisons qui s’étendent parfois jusqu’en 2024.

Un autre secteur a également le vent en poupe ces derniers mois : l’apprentissage de la voile. En effet, les nouveaux passionnés qui souhaitent acquérir un voilier doivent désormais apprendre à naviguer. Un apprentissage qui se fait auprès de certains clubs ou associations tels que la Fédération Française de Voile. Ils sont présents dans toutes les communes côtières, certains d’entre eux étant même ouverts toute l’année. Par ailleurs, les novices sont invités à se renseigner auprès du club le plus proche pour devenir équipier sur le voilier ou embarquer en la présence du propriétaire. Cette technique d’apprentissage permet de se faire la main en douceur, d’appréhender petit à petit le milieu aquatique et de prendre le temps de retenir tout le lexique de navigation.

Tamara Klink : la passion des plus jeunes pour les voyages en mer

Longtemps jugé comme dépassé, le secteur nautique avait du mal à se faire une place dans le cœur des Français. Aujourd’hui, de plus en plus de jeunes s’intéressent désormais à la navigation, à commencer par Tamara Klink. Cette jeune française d’origine brésilienne, de 24 ans, a entrepris dix-sept jours de traversée entre le Cap Vert et Recife au Brésil. À bord d’un vieux bateau, acheté « au même prix qu’un vélo », la jeune nantaise a réussi à rejoindre les terres de son pays natal malgré la peur et les difficultés. Une aventure suivie pas plus de 100 000 personnes sur les réseaux sociaux, qui fait aujourd’hui de la jeune femme, une véritable célébrité au Brésil.

Tamara Klink a toujours été passionnée par la navigation, une passion lui venant de son père puisque celui-ci a été le premier à traverser l’Atlantique Sud à la rame. La jeune femme a développé une véritable obsession pour la mer qui ne l’a jamais quittée. Elle souhaitait prouver « qu’on pouvait aller loin avec presque rien ». Pari réussi pour Tamara, qui signe sûrement le départ d’une longue lignée de jeunes navigateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents