Remèdes acné 2022 : un nouvel espoir pour les patients

En France et dans le monde, des millions de personnes sont touchées par l’acné. Maladie de peau très fréquente à l’adolescence, elle touche principalement le visage, le dos, le cou et le thorax. Comment s’en débarrasser ? Une question que la recherche scientifique ne cesse de se poser depuis plusieurs années, et qui semble aujourd’hui porter ses fruits. CBD ou microalgue, zoom sur ces nouveaux remèdes 2022 contre l’acné.

Qu’est-ce que l’acné ? Comment apparaît-elle ?

L’acné est une maladie chronique très répandue au sein de la population, qui se manifeste par l’apparition de boutons et de rougeurs sur la peau. L’acné est plus précisément une maladie inflammatoire, qui touche les glandes chargées de sécréter le sébum à la racine des poils. Ces dernières sont appelées « follicules pilosébacés ». Les adolescents en sont principalement la cible du fait des modifications hormonales.

Pour 95 % des personnes touchées, l’acné se situe sur le visage. Mais elle peut également se développer dans le dos, le cou ou sur le thorax. Concrètement, chaque poil dispose, à sa racine, d’une glande sébacée. Cette dernière sécrète du sébum, chargé de recouvrir et de protéger les pores de la peau.

Dans un fonctionnement « normal », le sébum est un liquide fluide qui aide au bon fonctionnement des follicules et qui protège la peau des attaques extérieures. Dans le cas de l’acné, le sébum sécrété est trop épais. Conséquences : les pores de la peau sont obstruées et provoque l’apparition de points noirs, de points blancs ou de boutons rouges lorsqu’une bactérie provoque une inflammation.

Plusieurs niveaux de sévérité sont recensés dans l’acné. Ils sont au nombre de cinq et vont de « Pas de lésion » (rougeurs et pigmentation résiduelle) à « Très sévère » (le visage tout entier est atteint, présence de nodules sous la peau). L’acné a des répercussions physiques (douleurs) et psychologiques considérables (dépression, mésestime de soi, difficultés relationnelles, etc). Pour endiguer la maladie, les patients se tournent désormais vers de nouveaux traitements.

Le CBD, inhibiteur de sébocytes et anti-inflammatoire

Depuis quelques années, le cannabidiol (CBD) rencontre de plus en plus de succès. Molécule présente dans le chanvre, elle ne contient, à la différence du THC, aucune substance psychoactive et ne présente aucun danger pour la santé. Au contraire, le CBD est aujourd’hui indiqué dans le traitement, ou dans l’accompagnement au traitement, de nombreuses maladies.

Selon de récentes recherches sur le sujet, le CBD aidera à combattre les symptômes de maladies neurologiques telles que l’épilepsie et à lutter contre la dégénérescence d’autres pathologies telles qu’Alzheimer ou Parkinson. Aujourd’hui, des produits CBD sont également disponibles pour lutter contre l’acné. Ils sont proposés par des commerces spécialisés tels que JustBob: magasin de CBD en ligne.

Comment le CBD fonctionne-t-il sur la peau ? C’est très simple. Une étude hongroise montre que le CBD inhibe la prolifération de sébocytes (responsables de la production de sébum) et qu’il exerce un effet anti-inflammatoire. Résultat : les glandes des follicules produisent moins de sébum, réduisant ainsi l’apparition de boutons.

Grâce aux propriétés anti-inflammatoires du cannabidiol, l’inflammation de l’épiderme est réduit, limitant ainsi l’apparition des plaques rouges. Contrairement à d’autres traitements contre l’acné, aucun effet secondaire n’est recensé. Il s’agit donc, non pas d’une alternative, mais d’une solution complémentaire efficace pour lutter contre l’acné. À noter qu’il est important de toujours consulter son dermatologue avant l’arrêt ou la prise de nouveaux traitements.

Concernant l’acné, il est préférable d’utiliser des produits en application cutanée tels que les crèmes ou les huiles, présentes dans tous les commerces spécialisés. Avant application, il est important de bien se nettoyer la peau et les mains. Une fois appliqué, le produit CBD sera absorbé par l’épiderme et délivrera ses effets antibactériens, anti-inflammatoires et relaxants.

Une microalgue révolutionnaire, bientôt commercialisée

Selon de récentes découvertes scientifiques, la microalgue nommée « Skeletonema marinoi » pourrait bien être le nouveau traitement contre l’acné. Cette plante révolutionnaire a été découverte par l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer à Nantes. Encore en phase de recherche, un brevet a déjà été déposé en octobre 2021.

La « Skeletonema marinoi », que l’on trouve en grande quantité dans le littoral Atlantique, exercent une action efficace sur les bactéries responsables de l’acné. Excitées par la lumière, les molécules présentes dans les microalgues prolifèrent et s’attaquent aux fameuses bactéries.

Une fois validées, les recherches se solderont par la production de crèmes à base de « Skeletonema marinoi », selon un dosage qu’il convient encore de déterminer. Le produit devra être appliqué directement sur les zones concernées avant d’être « photoactivées » grâce au soleil ou à un dispositif de luminothérapie.

Cette solution 100 % naturelle serait une bonne alternative aux solvants agressifs, présents aujourd’hui dans les traitements contre l’acné. Cependant, les chercheurs tiennent à préciser que la crème ne pourra pas remplacer complètement les traitements dermatologiques et pharmaceutiques, surtout dans le cas d’acné sévère. En effet, la « Skeletonema marinoi » serait efficace, chez les adultes comme chez les adolescents, dans le cas d’acnés plutôt légères (soit dans 80 % des cas d’acné).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents