Quels sont les différents marchés financiers où l’on peut investir ?

Ceux qui ne connaissent pas très bien le fonctionnement de la bourse, pensent qu’y investir équivaut uniquement à acheter des actions sur le marché des capitaux. Pourtant, il existe de nombreux autres marchés, dont celui des devises (le Forex), sur lesquels les investisseurs peuvent procéder à des transactions. Voici une description des différents marchés et de leur fonctionnement de base.

Un choix basé sur les actifs

Avant d’investir en bourse, il faut bien comprendre son fonctionnement. Ensuite, il faut trouver le courtier qui répond le mieux aux besoins, selon le marché choisi. De nombreux conseils sur les courtiers en ligne, comme l’avis de droitdunet sur capital.com, permettent de mieux comprendre les marchés financiers tels que le Forex.

L’objectif de la bourse est de connecter les entreprises ayant un besoin de financement, à ceux qui désirent investir. Ces investissements peuvent être faits sur différents actifs, qui sont séparés sur des marchés financiers variés.

On pense entre autres aux actions, obligations et devises, pour n’en nommer que quelques-unes. Les prix sont basés sur l’offre et la demande. Le premier est établi par le vendeur (entreprise, gouvernement, et autres) et la seconde par l’acheteur, quel qu’il soit.

Les marchés financiers

Le marché des capitaux

Ce marché cumule le marché des actions et le marché des taux d’intérêt, aussi connus sous les noms de marché obligataire et marché monétaire. C’est certainement le plus connu de tous les marchés. C’est là que se transigent les actions des sociétés. Seules celles qui sont cotées en bourse peuvent s’y trouver.

Les acheteurs d’actions peuvent avoir des objectifs différents. Certains désirent participer au développement de l’entreprise, alors que d’autres ne font que spéculer, à la recherche d’un gain de la valeur de l’action. Le marché des taux d’intérêts, obligataire et monétaire, se base sur des titres de dettes, communément appelés obligations. Ils sont émis afin de financer des développements.

Lorsqu’un acheteur acquiert une obligation, il connaît déjà la durée, ainsi que la date de remboursement du capital et des intérêts. Le marché monétaire a été créé afin que les institutions financières (incluant les États) puissent placer et emprunter des fonds, au besoin. Ils prennent la forme de bons du Trésor, billets de trésorerie et autres.

Le marché des devises (Forex)

Bien que le marché des capitaux soit le plus connu de tous, le marché des devises est celui où se produit le plus de transactions journalières. En effet, ce sont plus de 6 milliards de dollars qui s’y transigent, par jour.

Sur ce marché, il est possible d’acheter des devises de différents pays, ou de spéculer sur leur valeur par rapport à d’autres. Durant la semaine de travail (du lundi au vendredi), ce marché ne dort jamais, puisqu’il se poursuit d’une place boursière à une autre, de l’Asie à la côte ouest américaine.

Le marché des matières premières

Ce marché est l’un des plus volatiles, car il est influencé par de nombreux facteurs, dont la météo, la géopolitique, les guerres et les catastrophes naturelles. C’est aussi le marché où l’effet offre/demande se fait le plus ressentir, ce qui peut entraîner des variations de prix importantes, très rapidement.

Ces matières peuvent être à l’état brut ou ayant subi précédemment des transformations. Les trois grandes classes sont : les matières premières agricoles (blé, sel, sucre, etc.), les métaux précieux (or, argent, zinc, etc.), ainsi que celles dans la catégorie énergie (pétrole, gaz, éolien, etc.). Elles se transigent généralement en dollars US.

Autres informations à connaître sur les marchés

Pour mieux comprendre le fonctionnement de ces différents marchés, certaines notions de base doivent être connues. Voici les plus importantes.

Le Marché primaire et secondaire

Le marché primaire se réfère généralement au lancement d’une offre. On parle donc, ici, des IPO (Introduction en bourse), mais aussi des augmentations de capital qui s’effectuent principalement par l’entremise d’émissions d’actions, afin de lever ces fonds. Mais les acheteurs peuvent aussi se voir offrir des obligations (de la dette).

Lorsque l’on parvient au marché secondaire, l’émetteur de l’action ne fait plus partie du processus de vente et d’achat. Le transfert des titres se fait entre détenteurs et ceux qui désirent acquérir des titres de l’entreprise en question.

Le marché réglementé et celui de gré à gré

Le marché réglementé est celui des marchés financiers. Les transactions qui y sont effectuées sont sous le couvert d’un grand nombre de règles, ce qui permet de mieux protéger le vendeur et l’acheteur. Cela aide aussi de faciliter la transaction, grâce à la liquidité du marché et sa sécurité.

Le marché de gré à gré, est lui plus similaire au commerce qui existe depuis toujours. Il implique deux parties (acheteur et vendeur) qui transigent en direct, souvent en associant une banque ou un courtier à leurs discussions et au contrat final.

Bien que ce marché soit plus souple et qu’il permet de négocier des contrats plus précis, il est aussi beaucoup moins sécurisé que le marché réglementé, ce qui signifie un niveau de risque plus élevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents