Que peut-on apprendre des mythes et légendes ?

On confond souvent les mythes aux légendes, bien qu’ils n’aient pas le même objectif. Ceci dit, tous deux présentent des personnages à qui l’on accorde des vies exceptionnelles, et qui ont aussi, souvent, une influence sur notre vision de la vie. Mais est-il possible d’apprendre de ces histoires, parfois dérivées de la réalité et parfois fictives ? Voyage au cœur du mystérieux, du glorieux et du mystique.

L’histoire des histoires

Une grande partie d’entre nous a joué au « téléphone » lorsque nous étions plus jeunes. C’est pourquoi nous savons qu’il est pratiquement impossible pour une histoire de rester intact, dès qu’elle est partagée par deux personnes, ou plus. Aujourd’hui grâce aux livres et autres supports pour les histoires, il est plus facile de s’assurer que celles-ci restent intactes, à travers le temps. C’est pourquoi les livres d’Histoire sont si importants, afin de nous aider à ne pas refaire les mêmes erreurs, et surtout de ne pas oublier, les plus atroces.

Mais il ne fait aucun doute que les histoires qui nous sont parvenues de l’Antiquité, ont été modifiées au fil du temps. C’est d’ailleurs sur cette idée que se base la nouvelle méthode de divertissement de « live storytelling », présentée sur la plateforme de cinéma, YouMovie. En partant du fait que les histoires se modifient avec le temps, ils ont revu et corrigé l’histoire basée sur le mythe du Jardin d’Eden, en repositionnant au passage chacun dans un nouveau rôle, par une série de storytelling qui porte le nom : « The Triality ». C’est ainsi que Lucifer n’est plus le diable, mais plutôt une des essences originales, nées lors du Bing Bang. Son rôle sur terre sera, lui aussi, modifié entièrement, alors que The Maiden (Eve) et lui, deviendront des amants éternels, suite à leur rencontre à l’origine de l’humanité. Le monde parallèle de la Trialité pose la question : et si ? Et c’est bel et bien de là que se crée les mythes et légendes.

Quelles différences entre mythes et légendes ?

En théorie, disons que la légende se base sur des faits réels, alors que le mythe est entièrement fictif. Si l’on suggère que ce n’est pas toujours le cas, c’est effectivement parce qu’il existe des exceptions. Bien des légendes auto-proclamées sont actuellement des mythes. Le contraire est cependant rarement vrai. Alors, pourquoi certains tentent-ils de travestir leurs mythes en légendes ? Afin que les gens leur accordent plus d’importance, naturellement, puisqu’ils sont ainsi basés sur une réalité. Mais ceux-ci n’ont rien compris à la différence…

En effet, l’objectif de la légende n’est pas, contrairement aux mythes, de faire croire une fausse réalité à un groupe de personnes. C’est là, au contraire, la qualité recherchée des mythes. Il est vrai que de mettre le mot légende devant une histoire ne devrait pas pour autant la faire passer de la mythologie à la légende, mais dans un monde où l’image compte beaucoup plus que la réalité, et où il est de plus en plus difficile de séparer les fakes news des vraies nouvelles, un seul mot suffit souvent pour légitimer la vérité d’une histoire inventée de toute pièce.

Un peu d’aide…

Pour bien distinguer l’un de l’autre, lorsque vous vous trouverez face à l’un deux, dans le futur, voici quelques descriptions qui vous permettront de les séparer.

La légende est toujours basée sur un fait historique, même s’il se situe très loin dans le temps. Ce n’est pas le cas du mythe.

Le mythe se réfère généralement à la naissance d’un monde ; à sa création. Il cherche à l’expliquer en se basant sur des constructions imaginaires. Ce n’est pas le cas de la légende.

Dans le mythe, les personnages possèdent souvent des qualités mystiques et des pouvoirs surnaturels. Dans la légende, on approche souvent de l’inexpliqué, mais on saute rarement le pas faisant des personnages (d’une certaine manière) des divinités.

Le fantastique se trouve malheureusement à part plus ou moins égale dans les deux genres. Dans les mythes, il sera franchement sans limites, alors que dans la légende, on se rapprochera plutôt du merveilleux.

Les leçons à y tirer

Dans les deux cas, de manière générale, il y a énormément de leçons à tirer. Après tout, c’est là l’objectif de ce type d’histoires. Elles cherchent à nous donner envie d’être noble et plein de belles ambitions (légendes) ou à respecter certaines règles et à croire en elles (mythes). De nombreuses personnes ont besoin de se ressourcer, de manière spontanée ou récurrente, auprès des mythes et légendes. Cela leur permet de se raccrocher plus solidement à la vie de tous les jours, qui perdent parfois tout leur sens, pour elles. Il ne faut donc pas juger trop durement ces histoires, mais plutôt leur laisser la place qui leur revient : celle du rêve, de l’espoir et de la foi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents