Pourquoi les chiens et les chats nous lèchent-ils ?

Il est pratiquement impossible de déterminer avec certitude pourquoi un chien ou un chat nous lèche. Marque d’amour ? D’anxiété ? Ou besoin d’attention ? Des chercheurs et des vétérinaires se sont penchés sur la question et ont avancé des débuts d’explication à cette curieuse forme d’expression de nos animaux de compagnie. Voyons un peu…

Pourquoi les chiens nous lèchent-ils ?

Lécher le visage de son maître est l’un des comportements les plus communs d’un chien. Il peut être associé à un geste d’apaisement, un signe d’affection ou encore à une manière malicieuse de lui rappeler l’heure de son repas. Parfois, il s’agit tout simplement d’un rituel pour apaiser le stress et les tensions.

Pour réduire le stress

Vous avez peut-être déjà remarqué que les chiennes passent beaucoup de temps à lécher leurs chiots. Cela contribue à les rendre plus résistants en grandissant et à être moins réactifs au stress. Le léchage contribue en effet à libérer des endorphines ou hormones du plaisir. Ces molécules ont pour effet de réduire la douleur et de diffuser une sensation de bien-être dans le corps.

En geste d’apaisement

Les chiens ont recours au léchage pour faire savoir à une personne (même à un parfait inconnu) ou à un animal qu’il vient en paix. Il fait ainsi savoir qu’il n’a l’intention ni de se battre ni d’être agressif.

Par instinct

Regardez les louves. Lorsqu’elles reviennent de la chasse, elles régurgitent leur repas afin de permettre aux louveteaux de lécher la viande autour de leur museau. Le léchage fait donc partie de l’ADN d’un chien et il le fait instinctivement.

Une bonne odeur

Saviez-vous que les chiens possèdent en moyenne 220 millions de récepteurs olfactifs ? De ce fait, ils sont capables de sentir chaque molécule présente dans notre sueur. C’est pour cela qu’ils ont tendance à lécher les pieds qui sont une zone de transpiration. S’ils trouvent votre sueur à leur goût, ils vont rapidement devenir accros. Notez que le léchage leur permet de recueillir de nombreuses informations sur vous. C’est la raison pour laquelle votre compagnon est capable de détecter que vous êtes malade bien avant que vous vous en rendiez compte.

Le léchage est-il sain ?

Le léchage est habituellement inoffensif, quoique qu’il ne faille pas se fier à la vieille croyance qui affirme que la bouche des chiens est plus propre que celle des humains. Leur salive aurait, en effet, des vertus antiseptiques.

Malheureusement, la réalité est toute autre. La bouche des chiens contient une foule de bactéries, ce qui explique pourquoi les morsures ne doivent pas être prises à la légère. En cas de plaie ouverte, il convient de la nettoyer rapidement au risque de développer une infection.

Pour vous rassurer, sachez qu’il n’existe aucune étude scientifique prouvant qu’un humain ait développé une maladie après avoir été léché par un chien. Certes, cette démonstration d’amour baveuse est parfois gênante, mais elle ne fait aucun mal. Au contraire, elle réchauffe le cœur !

Comment empêcher le léchage intempestif ?

À la longue, un léchage de manière obsessionnelle peut devenir problématique. Vous pouvez l’arrêter en essayant d’ignorer votre chien – peu importe s’il mordille ou aboie. Ne lui répondez pas (geste, regard ou parole) même si cela peut vous donner un petit pincement au cœur. En effet, même une attention négative comme le repousser ou lui dire « non » est toujours perçu comme une marque d’intérêt chez les chiens et l’encouragera.

Autres alternatives :

  • distrayez-le en jetant une friandise loin de vous

  • utilisez des aérosols inodores et indolores émettant un sifflement sonore semblable à celui d’un serpent. Ne vous inquiétez pas, ceux-ci ne présentent aucun risque pour votre petite boule de poils.

Faites tout de même attention à ce qu’il ne se lèche pas lui-même pour compensation. Ce comportement peut traduire par un mal-être et nécessite l’intervention d’un éducateur canin.

Pourquoi mon chat me lèche-t-il ?

Secret et énigmatique, le chat est un animal qui fascine. En général, les chats se lèchent pour faire leurs toilettes, toiletter leurs petits ou créer un lien social avec leurs congénères. De plus, on a tendance à penser qu’ils lèchent les humains en guise d’affection. Mais comme ils aiment cultiver le mystère, ce comportement peut aussi signifier des émotions plus complexes.

Un marquage de territoire

Les chats urinent sur les objets pour marquer leur territoire. Ils indiquent aux intrus de rester à l’écart en utilisant d’autres moyens plus propres et affectueux : le léchage ou en frottant leur tête contre vous ou des meubles.

Un sevrage précoce

Les chatons qui ont été sevrés plus tôt développent en grandissant une fixation orale. Ils trouvent dans le léchage une forme d’alternative à la tétée. Une autre manière de détecter un sevrage précoce chez les chats est le pétrissage d’une couverture, de votre cuisse ou de votre ventre.

Un signe d’affection

Les chats lèchent également pour vous apaiser, car ils sont attentifs à l’humeur de leur maître. Vous avez certainement déjà remarqué que votre matou est plus affectueux lorsque vous avez le moral en berne.

Les inquiétudes liées au léchage chez les chats

Tant que votre chat ne vous lèche pas ou ne se toilette pas excessivement, le léchage ne constitue pas un problème. C’est un comportement tout à fait naturel.

Le léchage fait-il mal ?

La langue des chats est rugueuse, car elle contient de crochets orientés vers l’arrière destinés à tirer et à nettoyer sa fourrure comme le ferait un peigne. Alors oui, le léchage peut faire un peu mal.

Le trouble comportemental

Un léchage fréquent est un signe d’agitation. Il faut vous procurer un spray de phéromones ou une cataire (menthe à chat) pour dissuader votre chat. Si le problème persiste, votre compagnon est vraisemblablement atteint d’hyperesthésie féline, dont l’origine peut être neurologique ou musculo-squelettique. De ce fait, il est urgent de le conduire chez son vétérinaire.

La maladie de la« griffe du chat »

Des griffures ou un léchage sur une plaie favorise la transmission d’une bactérie appelée « BartonellaHenselae », à l’origine de la maladie de la « griffe du chat ». De la fièvre, des douleurs abdominales et l’apparition de ganglions sont quelques-uns des symptômes de cette infection. Pour vous protéger, assurez-vous que votre chat soit traité contre les puces et d’autres parasites. Désinfectez également les plaies en cas de griffures ou de morsures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents