Phytothérapie : 4 plantes médicinales aux propriétés incroyables

Les richesses des plantes médicinales sont incroyables et à portée de main. Dotée de nombreuses vertus, la nature offre une infinité de possibilités pour soigner différents maux. À travers cet article, découvrez les propriétés fascinantes de quatre plantes phares du monde végétal.

L’origine des plantes médicinales

Les propriétés nutritives et les vertus curatives des plantes médicinales sont connues par les hommes depuis la nuit des temps. Le tout premier texte sur la phytothérapie a été rédigé par les Sumériens en caractères cunéiformes en l’an 3000 ans avant J.-C. Dans l’histoire de l’humanité, le « Papyrus Ebers » qui a été écrit durant le XVIe siècle avant J.-C., serait le premier ouvrage dédié aux plantes médicinales. Pendant des milliers d’années, la médecine à base de plantes a été une solution redoutable pour guérir les hommes de diverses pathologies. Aujourd’hui encore, la phytothérapie soigne des millions d’êtres humains, comme notamment les populations qui sont privées de la médecine occidentale.

Le Ginkgo biloba

Le Ginko biloba est un arbre sacré d’Orient qui vit des milliers d’années. Il serait d’ailleurs l’arbre le plus ancien qui existe sur Terre. De nos jours, le ginkgo biloba bio est utilisé pour lutter contre l’anxiété, pour stimuler la mémoire et la concentration, ou pour améliorer la circulation sanguine. Reconnu pour ses vertus antioxydantes, le ginkgo biloba est souvent proposé sous forme de gélules, en teintures mères, en ampoules ou en poudre séchée.

L’harpagophytum

L’harpagophytum se trouve principalement au Sud de l’Afrique, et pousse particulièrement dans le désert du Kalahari, qui couvre une large partie du Botswana et qui s’étend vers la Namibie. Connu sous le nom de « griffe du diable » pour ses fruits dotés de crochets recourbés et acérés, cette plante est utilisée pour soigner les articulations. Ces vertus bénéfiques, qui se situent dans la racine de l’harpagophytum, permettent de soigner les manifestations articulaires douloureuses mineures ainsi que les foulures.

L’eschscholtzia

L’eschscholtzia, connue sous le nom de pavot de Californie, a été introduite en Europe au XIXe siècle par un botaniste russe. Appartenant à la famille des Papavéracées, l’eschscholtzia est bien reconnue pour ses propriétés bénéfiques qui agissent sur la qualité du sommeil en réduisant, par exemple, les réveils nocturnes. À titre informatif, il s’agit d’un remède naturel efficace et complémentaire à la Valériane.

La rhodiole

Originaire des régions de l’Asie, de la Sibérie, de la Scandinavie ou de l’Amérique du Nord, la rhodiole est une plante souvent utilisée chez les personnes stressées. Aussi connue sous le nom de « racine dorée », cette plante médicinale aide l’organisme à lutter contre le stress passager grâce à ses vertus relaxantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents