Cannabusiness : la filière du “chanvre bien-être” semble avoir de beaux jours devant elle

D’ici peu, près de 400 boutiques dédiées aux produits dérivés du cannabis devraient fleurir sur le sol national. L’arrêt de la Cour de Justice européenne en faveur du cannabidiol (CBD) au cours du mois de décembre dernier a été un réel coup d’accélérateur pour l’ensemble des producteurs et commerçants de la filière du “chanvre bien-être”. Tour d’horizon sur ce phénomène qui s’accélère en France, comme dans d’autres pays.

La filière du “chanvre bien-être” sur le devant de la scène

La filière du “chanvre bien-être” semble prendre ses marques petit à petit. Pour ce secteur en plein essor, de belles perspectives se dessinent pour les années à venir, et particulièrement en France. Porté par la molécule non-psychotrope, le cannabidiol (CBD), le “cannabusiness” légal attend un cadre légal plutôt stable.

À l’heure où les partenariats industriels se multiplient, le CBD suscite de plus en plus d’engouement auprès de l’industrie du chanvre industriel. Depuis “l’arrêt Kanavape”, l’affaire liée à une cigarette électronique et tranchée par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), les produits au cannabidiol sont en passe de se démocratiser davantage.

Durant l’année 2018, ce ne sont pas moins d’une centaine de boutiques spécialisées dans la vente de produits au CBD qui ont ouvert leurs portes. Selon Aurélien Delecroix, président du Syndicat professionnel du chanvre, créé au cours de l’année 2018, environ 400 boutiques dédiées aux produits à base de CBD devraient ouvrir leurs portes aux quatre coins de la France d’ici peu.

Les produits au CBD sont en vogue

Déclinés sous plusieurs formes, différents types de produits à base de CBD sont proposés sur le marché. De nombreuses boutiques spécialisées en la matière proposent une myriade de produits à base de cannabidiol, tels que des tisanes, des crèmes de soins, des huiles, des pâtes à mâcher ou encore des herbes à fumer.

Les particuliers sont confrontés à un large choix de produits. Certains professionnels, comme Cbd Mania, proposent un catalogue vaste et varié de produits à base de chanvre sur leur site.

Zoom sur le chanvre industriel et le chanvre récréatif

Au fil du temps, le chanvre est devenu une plante multi-usages. Si la culture du chanvre est toujours interdite pour un usage récréatif par la législation française effective en la matière, le chanvre industriel est en pleine ascension dans de nombreux domaines d’activité. Bien souvent, le chanvre industriel et le chanvre récréatif prêtent encore à confusion de nos jours.

En quoi sont-ils différents ?

Connue sous le nom binomial “Cannabis sativa L”, la plante de cannabis appartient à la famille des Cannabinacées ou Cannabacées qui regroupe d’autres sous-espèces. Le chanvre industriel est issu de l’une des sous-espèces, dont le taux est inférieur à 0,2 % et dont le taux de CBD est élevé.

Le chanvre récréatif, lui, est issu des variétés exploitées à des fins psychotropes qui ont, quant à elles, un taux de THC pouvant avoisiner les 30 %. La différence principale entre le chanvre industriel et le chanvre récréatif réside donc dans le taux de THC.

La plante de chanvre, une source de matières premières renouvelables

Le chanvre industriel représente depuis de nombreuses années une source de profits considérable pour la France. À l’inverse de la culture du chanvre à “usage récréatif”, l’exploitation du chanvre à des fins industrielles est autorisée depuis de nombreuses années, et ce, sous réserve de respecter plusieurs conditions. Autorisée et encouragée, la culture du chanvre est principalement utilisé dans les industries suivantes :

  • L’industrie du textile pour concevoir des vêtements ;
  • L’industrie du papier ;
  • L’industrie cosmétique pour créer différents types de produits de beauté comme les huiles essentielles, des savons, des lotions ou encore des produits anti-âge ;
  • L’industrie du plastique biodégradable qui utilise la chènevotte pour fabriquer de la cellophane ou de la résine ;
  • L’industrie du biocarburant envisage d’utiliser les propriétés du chanvre pour concevoir un biocarburant majeur ;
  • L’industrie du bâtiment exploite les produits à base de chanvre pour élaborer des matériaux à la fois recyclables et respectueux de l’environnement.

L’action du chanvre dans la régénération des sols

En plus d’être exploité par de nombreuses industries, le chanvre a aussi la capacité de dépolluer la surface terrestre détériorée à cause des activités humaines. La plante a, en effet, le pouvoir de capter la radioactivité (jusqu’à 80 %) et permet de neutraliser le plutonium, le césium et le strontium à Tchernobyl.

À titre informatif, la plante de chanvre est utilisée dans le cadre la décontamination des sols à Fukushima au Japon. Pour ce faire, il suffit de brûler la plante et d’utiliser ses cendres comme des déchets nucléaires. Il s’agit d’une solution qui est à la fois plus pratique et efficace que les autres méthodes de prélèvements et de traitement de tonnes de terre.

Dans certaines régions italiennes, comme dans les Pouilles, le chanvre a d’ores et déjà été utilisé par les fermiers de Taranto pour décontaminer le sol à proximité d’une grande usine d’acier basée aux alentours de leurs champs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents