L’e-cigarette, un marché qui pourrait atteindre 1,3 milliards d’euros en 2023

C’est en Chine que le modèle est breveté dans les années 2000. Puis, les premières cigarettes électroniques font leurs apparitions en 2005. Les Français sont d’emblée conquis. Il y a différents modèles et goûts, les fumeurs et ex-fumeurs sont rapidement dissuadés par l’augmentation constante du prix du paquet de cigarette. Tour d’horizon sur l’e-cigarette, dont l’ascension se poursuit.

L’e-cigarette fait un tabac

L’e-cigarette aussi appelée vapoteuse, vaporette ou vaporisateur personnel, semble faire un tabac. D’ailleurs, les derniers chiffres relatifs à ce marché grandissant sont éloquents. À l’heure actuelle, ce marché serait estimé à une dizaine de milliards de dollars à l’échelle mondiale.

Selon d’autres données récentes recueillies par l’institut d’études économiques Xerfi, le marché de la vape devrait continuer à fortement se développer sur le sol national de l’Hexagone.

Toujours d’après des estimations fraîchement collectées, une croissance annuelle de l’ordre de 5 à 10 % est attendue pour atteindre le seuil des 1,3 milliards d’euros en 2023. Une somme colossale, donc, qui laisse entrevoir un horizon doré pour les acteurs du secteur.

Le vapotage, une alternative adulée

Avec ses 3 millions de vapoteurs, la France fait partie des pays qui se positionnent en tête du peloton dans le secteur. Les Français sont ainsi derrière les Américains et les Anglais qui représentent les plus gros consommateurs de cigarette électronique dans le monde.

À ce jour, la France comptabilise plus de 10 millions de fumeurs de cigarettes traditionnelles, ce qui en dit long sur le potentiel de croissance de la cigarette électronique pour les années à venir.

En seulement trois ans, entre 2011 et 2014, la cigarette électronique est devenue en France le premier substitut nicotinique pour les fumeurs ainsi que les ex-fumeurs. Ainsi, ce produit s’est peu à peu immiscé dans la vie quotidienne des Français.

En privilégiant le vapotage, les Français dépensent environ 6 fois moins qu’avec le tabac traditionnel. Désormais, une multitude de fabricants proposent divers modèles pour tous les budgets et tous les niveaux de fumeur. En parallèle d’une expérience utilisateur simplifiée, les fabricants proposent une kyrielle de gammes de produits.

En outre, depuis quelques années, la visibilité des articles de vapotage ne cesse d’accroître, notamment auprès des buralistes ou encore des boutiques spécialistes en la matière. Certains professionnels permettent, entre autres, d’acheter une e-cigarette en ligne.

Les fumeurs veulent se libérer de l’emprise du tabac

En privilégiant l’e-cigarette, les fumeurs et ex-fumeurs font le choix de se libérer progressivement et efficacement de l’emprise du tabac. En effet, cette dernière est dépourvue du cocktail de substances chimiques du tabac (près de 7000) et permet de favoriser la sortie de la dépendance et des risques tabagiques.

Pour conclure, les bienfaits sont multiples et permettent ainsi de préserver sa propre santé ainsi que celle des fumeurs passifs.

La cigarette, partie aux oubliettes pour de nombreux fumeurs

En France, le prix du paquet de cigarettes n’a cessé d’augmenter ces 10 dernières années. En effet, en dix ans, son prix a été multiplié par 3. Un paquet coûte aujourd’hui 10 euros environ contre 3,20 euros en 2000. Les fabricants fixent librement leurs tarifs qui sont tout de même homologués par le gouvernement. Les mesures prises régulièrement impliquent des hausses régulières du prix du tabac.

Ce qui a, par conséquent, incité de plus en plus de fumeurs à diminuer ou à arrêter complètement leur consommation de cigarettes. De ce fait, les fumeurs ont été de plus en plus enclins à se tourner vers l’e-cigarette, ce qui a contribué fortement à l’essor du marché.

Santé et économies : deux leviers significatifs de motivation

Globalement, d’après un sondage réalisé, les leviers de motivation évoqués par les vapoteurs et vapo-fumeurs qui consomment néanmoins encore des cigarettes traditionnelles sont :

– réduire les risques pour la santé,

– faire des économies.

Au-delà de ces deux leviers de motivation qui poussent de nombreux Français à abandonner la cigarette, certaines études ont notamment permis d’apporter des éclairages supplémentaires sur les différences entre l’e-cigarette et une cigarette classique.

Quelles différences entre l’e-cigarette et une cigarette classique ?

Tout d’abord, qu’est-ce qui différencie l’e-cigarette d’une cigarette classique ? Dans une cigarette, la fumée est produite par la combustion du tabac accompagnée d’environ 7 000 substances chimiques.

Quant à la cigarette électronique, son procédé est beaucoup plus simple puisque cette dernière va produire un aérosol à partir de la chauffe d’un liquide via une résistance électrique. Il n’y a pas autant de substances chimiques puisque l’aérosol est obtenu à partir d’un mélange de propylène glycol, de glycérine végétale, de quelques arômes et très peu de nicotine.

D’autre part, pendant l’année 2016, la Haute Autorité de Santé française reconnaît les bienfaits de l’utilisation de l’e-cigarette comme moyen de sevrage au tabac. En effet, l’avantage de cette dernière est la possibilité de moduler la concentration de nicotine.

Bon à savoir, des études de l’agence anglaise ont aussi prouvé que la fumée de l’e-cigarette est 95 % moins nocive que la fumée produite par une cigarette traditionnelle. En somme, la cigarette électronique permettrait ainsi une diminution de presque 9 cigarettes par jour en moyenne. À titre informatif, l’e-cigarette est un dispositif réglementé, soumis aux mêmes contraintes et directives que les produits du tabac.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents