Concours national d’éloquence : l’art oratoire à l’honneur

Le samedi 28 mai 2022, au pavillon de Vendôme d’Aix-en-Provence, se tiendra la 8ᵉ édition du Concours national d’éloquence. Il opposera huit étudiants, venus des quatre coins de la France, pour une joute verbale musclée de deux heures et demie. À la fin de la soirée, le public et le jury pourront élire le candidat qui aura la mieux performé et convaincu l’assistance. L’occasion pour chacun de redécouvrir la richesse de la langue française et de se rappeler l’importance que revêt le travail de l’expression orale.

Assistez à la 8ᵉ édition du Concours national d’éloquence

C’est dans le magnifique cadre des jardins à la française du pavillon de Vendôme, à Aix-en-Provence, que se tiendra la 8ᵉ édition du Concours national d’éloquence 2022. Au programme, huit étudiants, sélectionnés dans tout le pays pour leur talent d’orateur, s’affronteront sur des thèmes divers et des sujets tous plus insolites les uns que les autres. Successivement poètes, comiques et philosophes, les étudiants devront faire preuve d’esprit et de qualités oratoires pour convaincre l’assistance.

L’évènement se déroulera le samedi 28 mai 2022, de 20h30 à 23h00. Après deux heures et demie de joute verbale musclée, le public et le jury devront départager les candidats et désigner celui qui les aura le plus convaincus. Le jury sera composé de professionnels aux domaines variés :

– Géraldine Muhlmann, professeure de sciences po et de philosophie à l’Université de Paris II Panthéon-Assas.
– André Bercoff, journaliste et écrivain.
– Bertrand Périer, avocat au Conseil d’État et à la Cour de Cassation.
– Sébastien Thoen, comédien, animateur de télévision et chroniqueur radio.
– Carbon de Sèze, avocat, ancien membre du Conseil de l’Ordre.

L’inscription se fait sur réservation, sur le site officiel de l’association Atelier langue française, il faut compter entre 10 à 15 € pour pouvoir assister au concours.

Pourquoi l’expression orale est-elle si importante ?

Le Concours national de l’éloquence est l’occasion pour chacun de redécouvrir la richesse de la langue française et de rappeler à quel point il est important de travailler son expression orale. Si, contrairement à l’écrit, la communication orale s’acquiert naturellement en grandissant, on oublie bien souvent qu’il s’agit d’un véritable apprentissage. En fonction de son environnement familial et sociétal, l’enfant développe un certain type de langage et des capacités d’expression qui lui sont propres. Ces acquis « naturels » ne sont cependant pas une fatalité, ils peuvent être travaillés et améliorés.

L’éloquence est une capacité très importante au quotidien. Pour un entretien d’embauche ou pour parler en public dans un cadre professionnel, le travail de l’expression orale permet de convaincre son auditoire, de prendre confiance en soi, de développer son charisme, de désamorcer les conflits et d’affirmer son leadership. C’est pourquoi, aujourd’hui, l’oral et placé au même rang que l’écrit dans les programmes scolaires. Des apprentissages qui ont pour but de lutter contre le déterminisme social et de laisser, à chaque élève, la possibilité de progresser en expression orale.

Comment progresser en communication verbale ?

La communication verbale requiert des compétences qui se travaillent, au même titre que l’écrit. Diction, vocabulaire, articulation… sont des éléments qui permettent d’asseoir son discours, convaincre et capter l’attention de son auditoire. Pour progresser de façon efficace, il est conseillé d’effectuer un stage de prise de parole en public. Il permet de se mettre en condition réelle et d’améliorer peu à peu son aisance à l’oral. Le stage de prise de parole en public concerne en premier lieu les professionnels. Il aide à placer sa voix, son corps et à gérer ses émotions.

La communication non-verbale a également une grande importance dans ses capacités à transmettre un message. Gestes, postures, timbre de voix… Ces éléments constituent 93 % de notre message. Il est donc primordial de travailler son langage corporel lorsque l’on souhaite améliorer son éloquence. D’autres solutions permettent de travailler l’expression orale, comme le théâtre ou les fameux concours d’éloquence ! C’est en pratiquant et en se confrontant à ses peurs que l’on progresse le plus rapidement possible.

Comment participer à un concours d’éloquence ?

De plus en plus d’étudiants prennent conscience de l’atout d’une bonne élocution dans le quotidien et la vie professionnelle. Gestion du stress, développement de la confiance en soi, dépassement de la timidité… Chacun tente de combattre une problématique qui l’empêche d’avancer et de construire sa carrière professionnelle.

Pour participer à un concours d’éloquence, les étudiants doivent contacter les associations chargées de les organiser. Les concours d’éloquence rencontrant de plus en plus de succès, une association nationale a été formée. ARES recrute chaque année, depuis 2015, les meilleurs étudiants orateurs de France. Pour compliquer un peu l’exercice, les finalistes n’ont connaissance de leur sujet que la veille au soir.

Les concours d’éloquence opposent généralement deux candidats sur un sujet donné. Chacun d’entre eux doit donner un point de vue différent sur la question et faire le débat. Les concours d’éloquence peuvent également prendre la forme de procès, un bon moyen d’établir dans le milieu scolaire un lien avec l’histoire ou l’éducation civique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents