Les membres d'une association

Les bonnes astuces pour mener à bien un projet associatif

Dans une association, le projet associatif est une véritable feuille de route. En effet, il définit le champ d’action, les valeurs de l’association, mais aussi ses objectifs opérationnels et généraux. Le point sur les bonnes astuces pour le mener à bien.

Comment mettre en place un projet associatif ?

La construction d’un projet associatif tourne autour de quatre phases importantes : la définition des objectifs, l’organisation, la réalisation et l’évaluation des actions menées. Les prémisses de cette opération se basent bien souvent sur une idée, un manque, un constat, une envie, une volonté ou une révolte que plusieurs personnes partagent.

Qu’est-ce qu’un projet associatif ?

Lorsque vous dirigez une association, vous avez tout intérêt à formaliser votre réflexion dans un document qui expose vos objectifs et actions futurs. Un projet associatif est un dossier qui réunit les aspirations des membres de votre groupe. Il s’agit du résultat d’une réflexion collective sur ce que les membres souhaitent faire, mais aussi sur la manière dont ils veulent le faire.

Il répond aux questions de l’identité de votre organisme associatif, de ses objectifs et des moyens pour les atteindre. De ce fait, il donne lieu à une large consultation dans le groupe de travail. Il comprend plusieurs éléments de références, dont la vision future de la vocation ou de la mission de votre association. Il décrit également une volonté d’atteindre les objectifs en incluant la participation de tous les membres. Le projet associatif informe par ailleurs sur les valeurs culturelles partagées par le groupe. Ces dernières sont celles via lesquelles votre organisme associatif guide ses choix et s’identifie.

La création d’un projet associatif

Créer un projet associatif est fondamental pour la consolidation et le développement de votre structure. Cette opération étant un projet de développement de votre association, elle démontre que vous réfléchissez à votre action ainsi qu’à votre futur. Le projet passe par la réalisation d’un état des lieux de la situation de votre groupe associatif.

Vous devez également définir vos objectifs, les moyens à mettre en œuvre et les critères d’évaluation de vos actions. En fonction de vos objectifs, vous devrez déterminer les moyens pour obtenir un financement.

Le financement grâce à une tombola clé en main

Lorsque vous décidez de mettre en place un projet associatif, sachez qu’il peut être financé grâce à une tombola clé en main, une solution idéale permettant tous les éléments pour la mise en place de votre tombola. Vous avez également la possibilité de personnaliser le tout en apposant le logo de l’association.

Une tombola clé en main est une solution de financement efficace pour votre projet associatif. Vous recevez des tickets à souche ou à gratter, puis les lots. Grâce à cette opération, vous serez en mesure de rassembler rapidement d’importants bénéfices pour votre groupe associatif.

Les enseignes qui proposent ce service clé en main incluent l’indispensable, dont les billets personnalisés et les lots pour les gagnants. Le service comprend également des affiches, un livret de conseils, des cadeaux pour les meilleurs vendeurs, des facilités de paiement et une liste des tombolas. Il vous suffit d’estimer le nombre de tickets de loterie que vous pensez pouvoir écouler, puis de choisir la famille de tombola qui vous convient parmi les formules proposées.

Illustration d'un projet associatif

Comment trouver un financement pour un projet associatif ?

Son caractère non lucratif n’empêche pas qu’un organisme associatif ait besoin de fonds pour fonctionner correctement. Comme pour les sociétés, la recherche de financements peut être compliquée. Heureusement, les solutions sont nombreuses et vous pouvez entre autres miser sur les dons, le financement bancaire, les événements, les subventions, le crowdfunding, etc.

Les solutions pour financer une association

Les sources de financement d’un organisme associatif peuvent être internes (apports, cotisations et adhésions). En effet, l’association peut récupérer les droits d’entrée payés par ceux qui souhaitent adhérer au groupe.

Elle peut également exiger des cotisations aux adhérents. Toutefois, ces dernières doivent impérativement répondre à un besoin réel de financement et ne doivent pas devenir une réserve de trésorerie. Quant aux apports des membres, ils peuvent être matériels, financiers ou immobiliers.

Les dons, legs et donations, pour leur part, sont réalisés gratuitement et intègrent le patrimoine de l’association. Les subventions en espèce ou en nature sont une bonne solution de financement des projets d’intérêt général. Elles comprennent les aides fournies par l’État, les institutions publiques administratives, les collectivités territoriales, les établissements publics (commercial ou industriel) et les organismes de sécurité sociale.

Nos conseils pour mener à bien votre projet associatif

Sachez que la recherche et la gestion des financements sont primordiales pour réussir un projet associatif. Pour convaincre vos partenaires, vous devez définir et présenter correctement votre projet, mais aussi vous renseigner sur les pistes de subvention possibles.

La définition et la présentation du projet

Un projet bien travaillé est un atout de taille pour obtenir des financements externes pour votre association. En amont de la rédaction de votre demande, prévoyez un temps de concertation avec les membres afin de discuter de l’orientation et de la façon de présenter votre projet.

Discutez des points sur lesquels il convient de mettre l’accent et de la manière d’expliquer le fondement de votre idée commune. Concertez-vous également sur les besoins auxquels votre projet répond, à qui il s’adresse et avec qui vous allez le réaliser.

Il est en outre essentiel de mettre en avant dans la présentation de votre projet l’originalité du vôtre pour le différencier des autres. Faites ressortir une analyse précise de l’opération et de votre association pour en démontrer la pertinence, mais aussi la viabilité.

Indiquez un budget prévisionnel, les bénéficiaires du projet, une présentation de vos partenaires, un calendrier prévisionnel ainsi qu’un plan de communication.

Illustration de l'union de membres d'une association

Trouvez les différentes pistes de financement

Une bonne connaissance des différents financements que vous pouvez demander ainsi que des dispositifs existants est nécessaire pour faire progresser votre recherche de fonds. Outre les subventions attribuées par les institutions publiques, renseignez-vous sur le mécénat, le sponsoring ou les bourses et les prix.

Réalisez régulièrement un travail de veille pour déterminer les opportunités les plus pertinentes. Une fois les fondations, entreprises ou institutions dont les zones d’intervention et les intérêts correspondent aux vôtres identifiés, recherchez le service qui vous orientera au sein de ces structures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *