Zoom sur Sophie la girafe : comment en prendre soin ?

Créée officiellement le jour de la Sainte Sophie en 1961 par Monsieur Rampeau, Sophie la girafe est très vite devenue un jouet d’éveil incontournable dans le monde enfantin. L’iconique et adorable petite girafe s’est popularisée auprès des jeunes parents à travers le monde. Savez-vous comment en prendre soin ? Tour d’horizon sur le destin de ce jouet emblématique.

Sophie la girafe sur le devant de la scène

Très vite, Sophie la girafe s’est imposée dans le monde des jouets avec succès. Les chiffres sont éloquents. Elle s’est écoulée à des dizaines de millions d’exemplaires dans le monde depuis sa naissance. De renommée internationale, Sophie la girafe est aujourd’hui connue dans plus de 80 pays. Il aura fallu moins de dix ans pour que le jouet se popularise sur cinq continents.

Fabriqué artisanalement depuis 55 ans, ce jouet intemporel est offert aux nourrissons. Déclinée en plusieurs collections, chaque Sophie est unique et répond aux besoins spécifiques des enfants à tout moment de la journée et dans chaque étape de sa croissance. Les particuliers peuvent, entre autres, en acheter ici.

Comment prendre soin du jouet ?

D’ordre général, la propreté d’un jouet est essentielle pour le bien-être de l’enfant. Comme pour tous les autres jouets, la longévité d’un produit dépend du respect des consignes de nettoyage. Contrairement à de nombreuses idées reçues pour l’entretien d’un jouet en caoutchouc, il faut absolument éviter de le plonger dans l’eau, au risque de favoriser le développement de traces de moisissures. Comme mentionné dans la notice de Sophie la girafe, la meilleure option pour la laver est de passer un coup de chiffon humide après chaque usage.

De nombreuses informations, comme des conseils pour conserver Sophie la girafe sans moisissures, sont publiées sur certains sites. Avant la commercialisation du jouet dans l’Hexagone, chaque girafe est soumise à une batterie de tests dans des laboratoires agréés tels que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). À la fois 100 % bio, sans phtalate et sans bisphénol, aucun risque n’a sa place dans la fabrication de la célèbre girafe.

Ses caractéristiques

Conçue à partir d’un caoutchouc 100 % naturel provenant de la sève d’hévéa, Sophie la girafe a séduit aussi bien les Français, que les parents vivant dans d’autres pays. Le secret de fabrication de ce jouet repose sur le concept de vulcanisation créé par Charles Goodyear dans les années 1928, et sur le procédé de rotomoulage permettant d’obtenir la forme souhaitée.

Son ergonomie permet aux tout-petits d’attraper facilement le jouet, et de le mâchouiller à volonté. Ses longues pattes et son cou mince font de ce jouet un compagnon idéal pour les bébés, surtout pour calmer les douleurs liées aux premières poussées dentaires. Son côté lisse et sa rugosité ont été spécialement pensés pour accompagner les bébés pendant les sorties des dents de lait.

Il s’agit d’une étape qui peut être particulièrement douloureuse pour les enfants en bas âge. Dotée d’une robe tachetée et de jolies pommettes rosées, chaque girafe est singulière. À l’instar des autres parties du jouet, ses yeux et sa bouche sont peints au pistolet avec une peinture conçue à partir de pigments alimentaires et de latex.

L’éveil des cinq sens avec Sophie la girafe

Forte de son succès, la petite girafe qui a conquis le monde entier a été spécialement conçue pour contribuer à l’éveil des cinq sens des enfants en bas âge. Coup de projecteur sur les diverses facettes qui se cachent derrière cet objet mythique de puériculture et de petite enfance.

  • La vue : les taches sombres et claires du jouet sont rassurantes pour les bébés âgés de moins de trois mois. Au cours des premiers mois de vie, ils disposent de seulement un dixième de leurs capacités visuelles ;
  • Le toucher : la texture douce du jouet rappelle aux bébés la peau maternelle ;
  • L’ouïe : le fameux “pouêt”, le couinement de la girafe lorsque l’on pousse sur son ventre aide les bébés à comprendre la relation de cause à effet ;
  • Le goût : le caoutchouc d’origine naturelle et la peinture alimentaire qui composent le jouet sont idéals pour remplacer la tétine et pour apaiser les gencives pendant les poussées dentaires ;
  • L’odorat : le parfum issu de l’arbre hévéa permet aux nourrissons de reconnaître aisément le jouet ;
  • La préhension : facile à mettre en bouche, ses quatre pattes très fines et son cou sont adaptés aux petites mains des enfants.

En somme, Sophie la girafe continue de séduire les jeunes parents et grands-parents. De génération en génération, l’animal exotique semble résister aux dents des enfants. Avec plus de 50 millions de ventes sur le sol national, la petite girafe semble avoir de beaux jours devant elle.

En plus de couvrir l’ensemble des besoins des bébés, elle représente la jeunesse de plusieurs générations. Globalement, les qualités accumulées à l’égard de cette petite girafe font d’elle un succès planétaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents