Orthodontiste : le professionnel de l’alignement dentaire

Les 24ᵉ Journées de l’Orthodontie auront lieu les 11, 12 et 13 novembre 2022 au Palais des congrès de Paris. Organisées par la Fédération française d’Orthodontie, elles sont dédiées aux professionnels de ce métier particulièrement technique. L’orthodontiste s’appuie en effet sur différentes pratiques scientifiques pour corriger l’alignement des dents.

Le métier d’orthodontiste

Un professionnel de l’alignement des dents

Un orthodontiste est un docteur en chirurgie dentaire spécialisée dans l’alignement dentaire. Il prend en charge un public varié. Son métier consiste à diagnostiquer puis corriger le positionnement des dents, voire de la mâchoire.

L’hérédité, les habitudes, un accident peuvent être à l’origine d’un problème orthodontiste et perturber l’équilibre dento-facial. L’orthodontiste utilise la radiographie ainsi que différentes techniques pour rectifier son évolution. Il définit, fabrique, pose, adapte et retire un appareil. Il effectue un travail de précision et met en place un suivi régulier pour contrôler la bonne progression.

Les appareils orthodontiques

L’appareil peut être fixe ou amovible. Lorsqu’il est fixe, il est composé de bagues collées à même les dents et reliées par un fil métallique. Au fur et à mesure, les bagues peuvent être resserrées. Elles sont posées devant ou derrière l’arcade dentaire. Amovible, il ressemble à une gouttière. Pour la réaliser, l’orthodontiste prend une empreinte des dents et du palais et travaille éventuellement avec un prothésiste dentaire.

Généralement fabriquées en résine transparente, les gouttières épousent la forme des dents et du palais. Elles peuvent être retirées à tout moment, pour manger, boire, se laver les dents. Particulièrement discrètes, elles peuvent être quasiment invisibles comme vous pouvez le voir sur ce site https://www.orthodontiste-paris.fr/ (un orthodontiste à Paris). Elles sont,  de ce fait, souvent utilisées pour le public adulte.

Orthodontie, chirurgie-dentaire, odontologie et formation

Le terme orthodontie est emprunté au grec. Il est formé des mots « ortho » qui signifie droit, régulier et « odontos », dents. Avec l’orthopédie dento-faciale, il désigne une branche de l’odontologie, plus communément appelée chirurgie dentaire.

Pour devenir orthodontiste, le parcours est long et ponctué de concours. Après le bac, il faut compter 9 ans d’études. Un passage par le PASS (Parcours d’Accès Spécifique Santé) qui prépare aux filières relatives à la médecine ou la LAS (Licence avec option accès santé) est obligatoire. Selon les notes obtenues, les candidats intègrent ensuite un cursus spécifique en odontologie.

Quand consulter un orthodontiste ?

Faire de la prévention

Les orthodontistes reçoivent des enfants, des adolescents, comme des adultes. Chez l’enfant, il s’agit surtout de faire de la prévention et de comprendre les risques de complication qui pourraient avoir lieu plus tard. De mauvaises habitudes, comme le fait de sucer son pouce ou une tétine, de pousser sa langue sur les dents de devant, peuvent accentuer une malformation.

Contrôler la mâchoire de l’enfance à l’adolescence

Dès l’âge de six mois, les dents de lait commencent à pousser. Au total, les enfants en ont 20 réparties équitablement au niveau inférieur et supérieur. Elles sont provisoires et tombent vers l’âge de six ans. Elles préparent la place nécessaire à l’arrivée des dents définitives et sont petit à petit remplacées par les dents adultes. Sauf que celles-ci sont plus nombreuses.

En effet, les adultes ont plus de dents que les enfants. La denture, c’est-à-dire lorsque la phase de dentition est terminée, compte 32 dents. Elle comprend 8 incisives, 4 canines, 8 prémolaires et 12 molaires (dont 4 dents de sagesse).

Lorsque les dents définitives apparaissent, il peut être utile de surveiller les dents de lait qui ne sont pas encore tombées. L’objectif est de contrôler la bonne évolution de la mâchoire et de s’assurer de la place nécessaire à chaque dent. À partir d’un certain âge, un appareil dentaire peut être envisagé. Il peut être mis en place pour favoriser un bon positionnement dentaire. Il peut par exemple aider à faire descendre une canine définitive qui serait bloquée dans la gencive. Il peut également permettre de resserrer des incisives ou encore éviter leurs chevauchements.

Corriger un chevauchement chez l’adulte

À l’âge adulte, le travail des dents n’est pas fini. Même si toutes les dents sont sorties depuis longtemps. Un bon alignement des dents permet de prévenir leur déchaussement. Le tartre s’accumule moins, car le brossage est facilité. Par ailleurs, des chevauchements sont toujours possibles. Elles sont parfois causées par les dents de sagesse qui exercent une pression vers l’avant. Lorsque la malformation est trop avancée, un appareil est alors nécessaire. Enfin, dès lors qu’un problème d’élocution, de mastication ou même lié à la respiration est détecté, il peut être utile de consulter un orthodontiste.

Loin d’être réservée aux adolescents, l’orthodontie s’adresse également aux adultes. Elle peut aussi être recommandée de façon préventive. Pour trouver un orthodontiste adapté, tournez-vous vers votre médecin généraliste ou votre dentiste. Avant la prise de rendez-vous, consultez les tarifs pratiqués, les remboursements de soins d’orthodontie et les procédures à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents