Une autre technique pour hypnotiser un patient

Cinq méthodes originales pour arrêter de fumer

L’arrêt de la cigarette est l’une des résolutions les plus importantes que se lancent les fumeurs au début de l’année. Pourtant, malgré beaucoup d’efforts et de bonne volonté, il s’avère difficile de s’y tenir. Si les méthodes traditionnelles n’ont pas été efficaces, nous vous proposons des méthodes originales pour arrêter de fumer.

Arrêter de fumer grâce à l’hypnose

Il convient de noter que l’hypnose comme moyen d’arrêter de fumer compte parmi les méthodes les plus efficaces, car elle permet de modifier les comportements liés au tabac. Très prisée depuis quelques années, l’hypnose médicale vise les symptômes de manque et d’habitude gestuelle et olfactive.

L’hypnothérapeute travaille ainsi afin d’associer le tabac avec les nausées, le plaisir de respirer et le désir de mettre fin à la consommation d’un produit toxique afin d’en finir avec une dépendance.

En général, la première séance individuelle a pour objectif de déterminer la forme de dépendance du fumeur (est-ce le goût ou l’odeur de la fumée ? le geste allié à la consommation de cigarette ?) ainsi que ses motivations. Avec l’hypnose, l’environnement familial et professionnel du fumeur est scruté à la loupe.

Chaque hypnothérapeute possède sa propre technique, mais en général, elles présentent beaucoup de similitudes, notamment au niveau de leur brièveté dans le processus d’arrêt du tabac. La séance de traitement dure en moyenne deux heures et l’inconscient sera mobilisé pour stimuler la partie consciente de la psyché.

C’est là que la fin de l’addiction devient alors possible. Au cours des 72 heures qui suivent la séance (au cours desquelles la nicotine est évacuée par l’organisme), le fumeur restera dépendant et pourra subir des pics de manque.

L’hypnothérapeute prodigue de nombreux conseils aux patients pour les aider à passer ce cap particulièrement difficile : séances d’auto-hypnose, exercices de relaxation… Une fois les trois jours passés, arrêter de fumer ne sera plus qu’une question de volonté et la majorité des patients deviennent d’ailleurs non-fumeurs juste après une unique séance d’hypnose.

Néanmoins, certains fumeurs peuvent avoir besoin d’une seconde séance qui va servir de renforcement pour soutenir le premier effort.

Une séance d'hypnotisation

Selon la motivation du patient, une séance d’hypnose suivant la phase de discussion préliminaire avec le praticien peut suffire pour arrêter de fumer. Pour certains, il peut s’avérer nécessaire d’associer l’hypnose avec un produit palliatif comme la cigarette électronique, tandis que d’autres auront besoin de plusieurs séances pour réussir. La réussite de la méthode dépend de la personnalité et des habitudes du patient.

Utiliser le kudzu pour arrêter de fumer

Le kudzu est une plante grimpante millénaire que l’on retrouve aujourd’hui sur les étagères de la plupart des pharmacies. Elle est utilisée par les fumeurs qui souhaitent se débarrasser de leur addiction. Le kudzu est reconnu dans les pays asiatiques pour ses nombreuses vertus : il a la propriété d’agir sur les diverses formes de dépendance.

Il peut d’ailleurs être prescrit pour traiter les alcooliques dans le cadre de leur sevrage. L’efficacité du kudzu a d’ailleurs déjà fait l’objet d’études menées par les chercheurs de l’Université d’Harvard.

Les racines de kudzu contiennent des flavonoïdes, lesquelles sont des substances qui agissent sur le système nerveux et qui ont effet relaxant, permettant d’aider les patients à diminuer leur consommation de cigarettes.

La plante est administrée sous forme de gélules, à raison de deux ou quatre par jour en fonction du degré de dépendance. Le kudzu a l’avantage de n’avoir aucun effet secondaire et n’entraîne aucune accoutumance.

L’avantage de cette méthode est qu’elle est totalement naturelle et peu coûteuse. Néanmoins, les professionnels de la santé émettent encore quelques réserves en raison de l’insuffisance de documentation sur le kudzu.

Arrêt du tabac : l’auriculothérapie ou les points d’acupuncture de l’oreille

L’auriculothérapie est une technique qui a été développée par le médecin Paul Nogier en 1952. Elle s’appuie sur les principes de l’acupuncture pour stimuler les réseaux d’énergie de l’oreille afin d’en finir avec l’addiction à la nicotine.

L’aiguille est parfois accompagnée d’un fil en nylon et doit rester en place pendant deux à trois semaines afin d’atténuer l’état de manque du fumeur. Pour augmenter les chances de réussite, il est fortement conseillé de combiner l’auriculothérapie d’une thérapie comportementale.

L’auriculothérapie a l’avantage d’être une méthode 100% naturelle et sans substitut chimique. Toutefois, elle est déconseillée à certaines catégories de personnes comme les femmes enceintes et peut s’avérer inefficace chez les fumeurs très dépendants.

Adopter le sevrage intelligent grâce aux psychothérapies comportementales

L’objectif de la psychothérapie comportementale est d’aider le fumeur à se débarrasser de son addiction en travaillant sur les facteurs associés au tabagisme. Il s’agit d’une forme de « sevrage raisonné » permettant la détection de troubles liés au tabagisme comme le stress ou la dépression nerveuse.

Une fois la phase d’introspection passée, le fumeur sera en mesure de mieux appréhender la méthode qu’il devra adopter pour démarrer son sevrage. La psychothérapie comportementale sert donc à aider le fumeur à se préparer en vue de son sevrage, mais également au cours du processus et un mois après l’arrêt de la cigarette.

La psychothérapie comportementale permet de faire le point sur le degré de motivation du fumeur et l’aide à décider du meilleur moment pour procéder au sevrage. Il y a néanmoins un désavantage du côté de la durée du traitement, car celle-ci peut être longue.

Lutter contre l’envie de fumer grâce aux jeux

Pour les fumeurs amateurs de jeux, il existe un jeu sur Nintendo DS développé par les experts de la méthode d’Allen Carr : « Mon coach personnel : j’arrête de fumer ». Il s’agit d’un jeu qui permet en premier lieu de définir les habitudes de consommation en matière de tabac, puis de choisir le coach personnel.

Ce dernier propose des petits jeux et des informations percutantes qui aident à l’arrêt du tabac. Pour les fumeurs qui possèdent déjà une console, il suffit de débourser une petite dizaine d’euros pour se procurer le jeu.

L’inconvénient de cette méthode est qu’elle ne convient pas à tout le monde et nécessite d’être patient et constant dans les efforts.

Il est donc nécessaire de choisir la méthode la plus adaptée afin d’en finir durablement avec la cigarette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *