Pourquoi investir dans des murs commerciaux en 2021 ?

Le nombre d’entreprises créées en France n’a jamais été aussi important, alors même que les locaux commerciaux se font de plus en plus nombreux sur le marché, notamment parisiens. Cette conjecture peut permettre à de nombreux Français de réfléchir à un investissement commercial. État des lieux d’une nouvelle économie française en développement.

La crise ne freine pas le développement d’entreprises

Défiant toutes les prévisions des spécialistes financiers, l’économie française affiche finalement un nombre grandissant de nouvelles entreprises en 2020. De fait, près de 10% de la population active a décidé de se tourner vers ce statut d’entrepreneurs. De ces 2 millions de travailleurs à leur compte en France, 19% sont des jeunes actifs de moins de 30 ans, poussés vers l’entreprenariat par l’envie de s’épanouir. Selon l’Insee, 850 000 entreprises ont ainsi vu le jour en France au cours de l’année 2020.

Ce chiffre imposant montre une mode en développement depuis plusieurs années dans l’industrie française qui se cimente peu à peu. Cette hausse s’explique de plusieurs façons, bien sûr. L’élément principal semble toutefois être le besoin d’épanouissement et de liberté de nombreux travailleurs. Être salarié stresserait près de 61% des Français sondés. Au contraire, seulement 43% d’autoentrepreneurs se sentent moins heureux à cause de leur emploi. Avec ce nouveau statut, les Français livrés à leurs réflexions pendant les mois de confinement ont décidé de donner plus de place à ce qui les passionne.

Les secteurs en vogue pour lancer son commerce

La majorité des entreprises créées semblent s’en tenir au digital. Sans surprise, la situation sanitaire n’incite pas à l’achat de murs commerciaux ou au développement de commerces. Pourtant, les dernières études réalisées sur la condition de l’immobilier commercial laisse envisager certaines tendances entrepreneuriales à ne pas négliger. L’alimentation bio reste populaire. Rien qu’à Paris, 40 des 115 murs commerciaux développés entre 2017 et 2020 sont strictement bio. La mode écolo se conforte également dans d’autres secteurs d’activité, par exemple le bien être ou la restauration. Ces deux secteurs sont, après l’alimentaire, ceux qui progressent le plus depuis 2017.

Plus que jamais, les petits établissements indépendants ont la cote. Au regard de toutes ces conjectures, il paraît peu étonnant que de nombreux entrepreneurs décident de lancer leurs activités. Développer son commerce, toutefois, nécessite de prendre en compte de multiples critères qui peuvent être compliqués à définir sans connaissances particulières. Les entrepreneurs peuvent bénéficier, entre autres, des conseils d’une agence immobilière spécialisée en expertise de murs commerciaux pour concevoir un projet commercial viable.

Bien sûr, certains secteurs se voient bien plus avantagés que d’autres dans leur création, développement et durabilité. Le transport, aussi paradoxal que cela puisse paraître, est par exemple une des catégories d’emploi qui a bénéficié d’un bond important en nombre d’entreprises. Ce secteur affiche une augmentation de 24%, et cela s’explique par la place essentielle qu’a pris la livraison à domicile dans l’industrie française, représentant quasiment 10% des inscriptions globales en 2020. Le commerce et l’e-commerce, évidemment, se développent tout autant durant ces derniers mois, grimpant en deuxième position.

Choisir ses murs commerciaux : comment faire ?

Le secteur de l’immobilier commercial a vécu des moments compliqués, notamment à Paris où une étude recense une hausse d’environ 11,6% de locaux vides supplémentaires. Cela représente, en 2020, 8764 locaux vides sur 83 399 recensés. Pourtant, malgré la baisse de demandes pour une offre grandissante, les prix du marché ne baissent pas. Le secteur est en effet dans l’attente de la reprise d’activité des murs commerciaux. Ce n’est pas pour cela que ce n’est pas le moment idéal pour faire un tour d’horizon des locaux disponibles à la location ou à l’achat pour développer son projet. Les mois à venir permettent même de se renseigner sur les biens disponibles. Il faut se renseigner sur leur compatibilité avec les critères principaux déterminés pour choisir son local commercial.

Les services et conseils d’agences spécialisées dans les murs de boutique seront d’autant plus appréciables dans la vérification de ces critères. Il faut, en prime, se renseigner sur la nature des murs de commerce. S’il s’agit d’un local aux murs commerciaux occupés, cela signifie que l’acheteur devient propriétaire d’un bien où un bail commercial est déjà en place. Cela peut également lier un fonds de commerce à l’achat. Au contraire, dans le cas de murs commerciaux libres d’occupation, l’investisseur peut développer sa propre activité ou décider de le placer en location pour bail commercial.

Parmi les multiples prérequis que peuvent s’imposer des acheteurs de murs commerciaux, ces quelques facteurs restent généralement une priorité :

  • s’assurer de la bonne visibilité de son emplacement ;
  • se renseigner sur l’accessibilité du bien et des différents flux (piétons, transports, bus) à proximité ;
  • déterminer l’ambiance et la réputation du quartier ainsi que la compatibilité avec le projet ;
  • enquêter sur la possible concurrence à proximité ou la complémentarité du projet avec les commerces existants ;
  • attester de la qualité du local sélectionné et de sa concordance avec les activités envisagées ;
  • établir la rentabilité des murs commerciaux si l’achat devait être transformé en location pour baux commerciaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents