Organiser son propre enterrement : par où commencer ?

Par superstition, la plupart des gens hésitent souvent à organiser leur enterrement lorsqu’ils sont encore vivants. C’est pourtant une manière de soutenir vos proches même après les avoir quittés.

En organisant vos funérailles, vous épargnez votre famille de quelques démarches douloureuses. De plus, c’est un moyen de vous assurer que vos dernières volontés seront respectées. Alors, comment organiser son enterrement ?

Organiser son enterrement : que faut-il faire en premier ?

Bien que la loi oblige vos proches à respecter totalement vos dernières volontés, il serait judicieux qu’elles soient toutes écrites sur papier. Ainsi, vous avez l’assurance que vos souhaits seront respectés par vos héritiers. Ces derniers peuvent concerner le type de cérémonie ainsi que le choix du cimetière pour votre inhumation.

Mentionnez le type de cérémonie que vous voulez

Si vous désirez une cérémonie religieuse, vous devez le mentionner dans vos dernières volontés. Vous pouvez même vous rapprocher d’un responsable de lieu de culte pour l’informer de votre souhait avant de le mettre par écrit. Il peut s’agir des prières à faire, des chants à entamer ou encore de la musique à diffuser.

Par ailleurs, si vous voulez d’une cérémonie civile, vous pouvez également fixer le lieu et décrire l’ampleur de cette dernière. En général, les crématoriums et les funérariums sont des organismes de choix pour faciliter l’organisation de ce dernier hommage.

Choisissez entre une inhumation ou une crémation

Vous devez mentionner votre choix dans le document. En effet, si vous ne renseignez pas par écrit votre souhait, c’est l’inhumation qui sera choisie. Toutefois, si vous choisissez la crémation, vous devez penser à mentionner ce que vous voulez qu’il advienne des cendres.

Si aucun choix n’a été fait, l’urne des cendres sera automatiquement placée au cimetière. Néanmoins, sur demande, il est possible que les pompes funèbres pont-audemer remettent l’urne cinéraire à un de vos proches ou à un membre de votre famille. Les cendres peuvent également être disséminées dans des endroits préalablement autorisés par la loi.

Notifiez le cimetière où vous voulez reposer

Si l’on se base sur le code général des collectivités territoriales, vous pouvez être enterré dans le cimetière de votre ville de résidence. Si vous en avez plusieurs, le cimetière vous sera attribué par une décision communale. Vous pouvez également être enterré dans la ville où le décès a eu lieu ou dans le caveau familial si vous en avez. Lorsque vous êtes un français expatrié, vous pouvez être enterré dans la ville d’inscription aux listes électorales.

De même, vous pouvez choisir d’être enterré dans une concession privée. Dans ce cas, il faudrait préalablement obtenir une autorisation auprès du préfet. Une étude sera alors menée afin de s’assurer que la demeure est située hors d’une zone urbaine.

La préfecture doit également s’assurer que cette propriété est à plus de 40 mètres des habitations voisines. Par ailleurs, un hydrologue certifié viendra donner son accord. Son rôle est essentiellement de garantir l’absence de risque pour l’hygiène publique de la commune.

En ce qui concerne la possibilité de choisir en avance sa place dans un cimetière, sachez que la ville est en droit de laisser ou non la flexibilité du choix de place dans le cimetière. En revanche, les cimetières imposent généralement l’emplacement. Cela leur permet de faire une gestion efficiente des lieux.

Parallèlement, vous avez le choix pour choisir votre pierre tombale. Il s’agira de choisir sa forme, la matière de fabrication, l’épitaphe et le caractère utilisé pour les inscriptions funéraires.

Donnez des instructions pour la préparation du corps

Vous pouvez toutefois préciser la tenue qui vous accompagnera dans votre dernière demeure ainsi que les bijoux que vous souhaitez porter. De plus, si vous souhaitez qu’un objet soit placé à côté de vous, vous devez aussi le préciser.

Lorsque vous avez fini de renseigner tous ces détails dans le document, vous pouvez le confier à 2 ou 3 personnes de confiance. Vous pouvez aussi placer le document dans votre dossier bancaire ou dans votre livret de famille. Cela vous permet de vous assurer que vos proches le trouveront au bon moment. En effet, le dossier bancaire et le livret de famille font partie des premiers documents recherchés.

Organiser son enterrement : pourquoi souscrire à une assurance obsèques ?

Lorsqu’on désire organiser son enterrement, il est capital de prévoir le financement. En effet, les frais d’un enterrement tournent en moyenne autour de 4000 euros. Cette somme peut mettre vos proches dans une perplexité financière. Il est donc bénéfique de souscrire à un contrat d’assurance obsèques. Encore appelé convention obsèques ou contrat de prévoyance, il est une solution pratique pour bien organiser et financer son enterrement dans un cadre juridique clair. Il existe 2 types d’assurances obsèques.

Contrat en capital

C’est une assurance-vie qui permet à vos proches de payer tous les frais liés à votre enterrement. Lors de votre souscription, le choix du montant du capital vous revient. Cependant, plus le capital est élevé, plus vos cotisations seront élevées. Le montant du capital sera versé à un proche ou directement à la pompe funèbre.

Contrat en prestation

Ce contrat vous permet de financer à l’avance vos obsèques. Vos proches n’auront donc pas à prendre des frais en charge. Tout est déjà organisé dans le contrat et payé entièrement à l’avance. Même si vos comptes sont bloqués à votre décès, ce contrat permet de réunir jusqu’à 5 000 euros pour régler les factures. Parfois, la pompe funèbre se met directement en contact avec votre banque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez informé

Articles récents