Découvrez pourquoi trois ONG palestiniennes emblématiques poursuivent Israël devant la Cour pénale internationale !

A lire aussi

Frederic M.
Frederic M.
Je suis Frédéric, 54 ans, maître de l'univers numérique. Rédacteur web ? Pfff, plutôt chasseur de typos et jongleur de mots. Avec une tasse de café et mon clavier, je danse sur la toile, exerçant mon art à la Picasso.

Dans le contexte brûlant du conflit entre Israël et le Hamas, trois organisations non gouvernementales palestiniennes ont fait le choix de porter leur cause devant la Cour pénale internationale (CPI). Leur objectif : mettre fin aux “crimes de guerre” présumés commis dans la bande de Gaza par l’armée Israélienne.

Portée par Me Emmanuel Daoud, la plainte des ONG

Me Emmanuel Daoud, un avocat français réputé, représente ces trois ONG vouées à la défense des droits de l’homme en Palestine. Lors d’une interview sur France Inter le 9 novembre, il a affirmé que “les plus hauts responsables de l’État d’Israël” devraient être jugés pour leurs actes.

Des attaques ciblées sur Gaza

Que reprochent exactement ces associations à l’armée israélienne? Plusieurs éléments. D’abord, elles déclarent que lors des attaques aériennes, des “hôpitaux, des établissements scolaires et des camps de réfugiés sont visés”. Elles mettent également en exergue l’utilisation de munitions comme du phosphore blanc, à la puissance incendiaire marquée, alors qu’il est interdit dans le cadre de ce type de conflits.

La question de la rétorsion au sein du conflit

Me Emmanuel Daoud reconnaît lui-même que le Hamas a commis des crimes terroristes, notamment le 7 octobre. Cependant, il estime que cela “ne veut pas dire punir toute la population palestinienne”. Il souligne qu’il est inacceptable de commettre des “crimes de guerre, des crimes contre l’humanité” en guise de défense.

L’attente des ONG : l’action de la Cour pénale internationale

Les associations ont fait appel à la Cour pénale internationale mercredi soir, souhaitant qu’elle délivre des mandats d’arrêt à l’encontre des principaux responsables de l’État d’Israël.  Leur but est que ceux qui commanditent ces attaques systématiques et généralisées contre les civils palestiniens rendent compte de leurs actes devant la justice.

La communauté internationale, alertée par cette situation, est désormais en attente des décisions qui seront prises par la CPI. Les retombées de ce conflit hantent déjà le quotidien des palestiniens vivant à Gaza.

Je suis Laurie, 29 ans, rédactrice web passionnée. Née avec le chant des cigales, élevée dans l'odeur de la lavande, je façonne mon univers numérique avec des mots soigneusement choisis pour vous apporter tout ce dont vous avez besoin.

Articles récents

Articles connexes